Togo-Contrôle du pass vaccinal dans les marchés : Mauvaise idée selon la LCT

Dans un nouveau communiqué, la Ligue des consommateurs togolais (LCT) invite le gouvernement à abandonner l’administration du vaccin aux mineurs et aussi, la vérification de pass vaccinal dans les marchés. Car selon l’organisation dirigée par Emmanuel SOGADJI, cette décision, “risque de créer plus de problèmes qu’elle n’en résout”.

COMMUNIQUE DE LA LCT RELATIF A L’ELARGISSEMENT DE LA CIBLE VACCINALE AUX MINEURS ET AU CONTROLE DANS LES MARCHES

A la sortie du conseil des Ministres du 12 janvier 2022, le gouvernement a annoncé
l’élargissement de la cible vaccinale jusqu’aux enfants mineurs de 12 ainsi que l’introduction des contrôles de pass vaccinal à l’entrée des marchés.

Quelques jours plus tard, la Ligue des consommateurs du Togo apprend, à travers la presse nationale qu’à la sortie d’une rencontre tenue le mardi 18 janvier à Lomé à l’initiative du
Ministre Payadowa Boukpessi, de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, il a été fait large écho aux responsables chargés de la gestion des marchés situés dans la zone du Grand Lomé de ce projet. Il s’agit de la mise en place de dispositifs de contrôle des pass vaccinaux à l’entrée des marchés.
L’actualité internationale liée aussi bien à la covid-19 qu’au variant omicron ne doit
aucunement amener le gouvernement à mettre en place d’autres mesures de restrictions des libertés fondamentales.

Au moment où les consommateurs se préoccupent de leurs conditions quotidiennes dans cette vie chère, accentuée par la covid-19, il ne sera plus question d’empêcher ceux d’entre eux qui le désirent de pouvoir acheter ce dont ils auront besoin avec le peu de moyens dont ils disposent. Il est aujourd’hui démontré par plusieurs scientifiques ainsi que par l’organisation mondiale de la santé (OMS) qu’on doit convaincre les populations sur le bien-fondé de la vaccination à la place des contraintes de restriction des droits des consommateurs.

Cette décision, pour la LCT, risque de créer plus de problèmes qu’elle n’en résout. La LCT estime que les consommateurs sont durement déjà éprouvés pour qu’on en rajoute à leurs difficultés quotidiennes. Elle invite le gouvernement à abandonner ces décisions de vérification de pass vaccinal dans les marchés et de l’administration du vaccin aux mineurs. Les statistiques montrent-elles une proportion majeure des mineurs déclarés positifs à la covid-19 ?

Comptant sur la sagesse des autorités, la Ligue des consommateurs du Togo les encourage vivement à maintenir le cap de la lutte contre la covid-19 par la sensibilisation et la communication en direction des consommateurs tout en abandonnant les dernières mesures
décidées au conseil des Ministres du 12 janvier 2022.

Fait à Lomé, le 21 /01/2022
Pour la LCT,
Le Président

Emmanuel SOGADJI

Source : icilome.com