Togo – Braquage : Gerry Taama ” Pour moi, là où le ministre de la sécurité doit faire des efforts, c’est sur l’existence de complices dans les banques”

Certificat d’accompagnement de forces de sécurité obligatoire pour des retraits bancaires au dessus de 20 millions, la fausse bonne idée du ministre Yark.

Notre capitale a renoué avec les braquages en ce début d’année. Mardi dernier, 50 millions auraient été arrachés à deux clients de l’UTB circulaire. J’apprends à l’instant qu’un second braquage, concernant une somme de de 15 millions à Assivito.

Le ministre Yark, comme à son habitude, a réagi promptement suite au premier braquage. Lors d’une émission sur la TVT, il a rappelé que les citoyens pouvaient gratuitement se faire escorter par les forces de police lors du retrait de fortes sommes. Ceci est une bonne mesure. Il a poursuivi en disant qu’il devrait être interdit de retirer des sommes au-dessus de 20 millions si l’intéressé ne présentait pas un certificat d’accompagnement de forces de sécurité. L’idée est bonne certes, mais aura du mal à être mise en place pour les raisons suivantes.

La première est que le secret bancaire est un droit consacré, tout comme le secret médical. Nul ne peut être obligé de révéler ses opérations bancaires. Il s’agit d’ailleurs de normes communautaires. ET pour ce faire, il faudra une loi. S’il produit un arrêté, je saisirai la cour constitutionnelle à ce propos. Que les gens demandent l’aide policière à leur guise, soit, mais qu’on ne les contraigne pas.

La seconde est que le remède risque de faire plus de victimes que le mal en lui-même. Si vous êtes allés à la banque chercher 20 millions pour votre chantier, c’est que l’argent rentre à la maison. Vous faire escorter est le plus sûr moyen d’alerter tout le quartier que l’argent est venu. Même si l’escorte est discrète, elle attirera les regards des gens du quartier, on se connait. Autant mettre un panneau ; ici, gisent 50 millions. Sans compter qu’il y a quelque jours, c’est le même ministre qui a sanctionné 54 policiers et gendarmes qui seraient rendus coupables des faits de vol, de groupement de malfaiteurs, d’escroquerie, d’insubordination ou encore de cupidité. Qu’est qui nous garantit que le gendarme qui t’escorte ne va pas revenir la nuit reprendre la chose. L’homme et l’argent ne se regardent pas. (Entre nous, bravo pour cette rigueur, ces agents des forces de sécurité gâchent l’excellent travail que font la majorité, consciencieusement)

La troisième raison est plus opérationnelle. C’est que si cette mesure est généralisée, il n’y aura pas suffisamment d’effectif pour escorter les clients. Le ministre Yark ne se rend peut être pas compte, mais les gens ont l’argent dans ce pays. Pour un certain nombre de personnes, 20 millions, ce n’est rien. Il faudra tout un régiment par région pour escorter les riches là, et il faudra aussi compter les gens qui viennent prendre 20 millions à Lomé pour rentrer à Djarkpanga, par exemple.

Bref, il faut garder la proposition en option, et la rendre payante. On ne va pas non plus utiliser l’argent de nos impôts pour escorter gratuitement les riches. Sans compter que tout ça est relatif. 20 millions de quelqu’un, c’est 100 000F d’un autre. Pas de discrimination.

Pour moi, là où le ministre de la sécurité doit faire des efforts, c’est sur l’existence de complices dans les banques. En réalités, dans beaucoup de banques, il y des salles spéciales pour les gros retraits, à l’abri des regards. Et même quand ce n’est pas le cas, il doit forcément exister des complicités à l’intérieur des banques pour tuyauter les malfaiteurs sur les retraits importants. Ils ne se trompent jamais. On n’a jamais vu des braqueurs tomber sur un distributeur de journaux, pourtant eux aussi transportent des papiers dans des sacs. A mon avis, c’est par là qu’il faut commencer.

Au demeurant, je tiens tout de même à féliciter le ministre Yark et le directeur de la police pour leurs réactivités. Ça reste admirable. La police a une page Facebook très réactive. C’est une très bonne chose. La gendarmerie doit emboiter le pas.

Dites-moi, chers amis lecteurs, que pensez-vous de la recrudescence de ces braquage ?. Comment expliquer que les braqueurs ne se trompent jamais ? Mais c’est l’occasion aussi de sensibiliser nos concitoyens sur l’utilisation des cartes bancaires, chèques et même paiement par mobile money, tout ceci pour éviter de transporter de grosses sommes.

Conseillons-nous vivants.

Gerry

Source : icilome.com