Togo – Christian Trimua rattrapé par l’absence de Saint-Pérégrin

Il est connu de tous aujourd’hui que les fausses promesses sont devenues la marque déposée du régime de Faure Gnassingbé. Christian Trimua, ministre en charge des Droits de l’homme en sait quelque chose. L’homme est vivement critiqué sur la toile depuis quelques jours pour avoir promis que l’hôpital de référence, l’ultra-moderne, Saint-Pérégrin sera réceptionné en début de mois de juillet 2020.

En février 2020, à quelques jours de l’élection présidentielle, Christian Trimua, sur ses grands airs, faisait le tour des médias internationaux et nationaux pour crier à qui veut l’entendre les « grandes réalisations » de son mentor durant les 15 ans de son règne au sommet de l’Etat. L’avocat qui semble avoir le verbe facile a peut-être bien assumé sa mission, puisque la Cour constitutionnelle a proclamé Faure Gnassingbé vainqueur de l’élection. Mais seuls les esprits non avertis pouvaient l’écouter.

Revenant sur la question du fameux hôpital Saint-Pérégrin dont les travaux ont été lancés en grande pompe le 15 février 2019 par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé lui-même, Christian Trimua mettait presque tous d’accord que l’hôpital serait réceptionné en début juillet.

« Vous prenez l’hôpital Saint P-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.