Togo- Ce qu’il faut retenir du second séminaire du gouvernement Dogbé

Hier vendredi à Kara, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a ouvert les travaux du deuxième séminaire gouvernemental de l’année 2021. L’objectif de la rencontre prévue pour durer deux jours est de faire le point sur le niveau d’avancement de la feuille de route gouvernementale 2020- 2025 et principalement les progrès réalisés sur les 10 actions prioritaires définies lors du dernier séminaire gouvernemental des 26 et 27 juillet 2021 tenu dans la même ville.

Sont retenus pour le compte des actions prioritaires plusieurs projets notamment la mise en place de la couverture santé universelle, l’augmentation de l’accès et à l’assainissement, la construction de logements, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de développement de 10 communes et la digitalisation des services publics de l’administration.

A l’ouverture des travaux, le chef de l’Etat a rappelé l’objectif de la présente rencontre appelée à faire l’état des lieux avec un focus sur les secteurs de l’eau, la santé, des logements et des infrastructures sociales. Il a évoqué la crise sanitaire qui a contribué à faire grandir les besoins dans tous les secteurs et les attentes des populations. « Au regard de tout ceci, une évaluation claire et sincère s’impose pour identifier les avancées, les difficultés et les apprentissages », a-t-il indiqué.

Le but de l’exercice est de renforcer le dispositif de la mise en œuvre des projets en relevant les bonnes pratiques, les difficultés et tous les autres goulots d’étranglement dans leur exécution. Une fois les difficultés identifiées, des solutions seront préconisées pour un aboutissement heureux des projets.

Construite autour de la vision « un Togo en paix, une Nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable», la feuille de route lancée en octobre 2020 se décline en axes stratégiques et comprend un portefeuille de 42 projets et réformes prioritaires.

Sa mise en œuvre se poursuit avec près de 61 % des projets et réformes ayant entamé la phase d’implémentation. Également à l’ordre du jour de ce séminaire gouvernemental, des échanges thématiques entre les participants avec l’appui de plusieurs experts sur les grands enjeux de l’heure. Au nombre de ces enjeux, la conjoncture économique post-covid.

Après avoir fait montre d’une résilience très appréciée face à la pandémie, le Togo porte aujourd’hui toute son attention sur la relance des activités économiques pour atteindre un taux de croissance prévu à 6,1% en 2022.

La transition écologique et le contexte sécuritaire sont également au menu des échanges.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.