Togo – BTCI, UTB, Togocom…Puis NSCT Va-T-On Vendre Tous Les ‘‘Bijoux De Famille’’ ?

D’un projet de loi élaboré le 23 juin par le gouvernement, l’Assemblée nationale a voté, le lundi 29 juin dernier, la loi portant ouverture du capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (Nsct). Une nouvelle privatisation d’une société togolaise d’une extrême célébrité qui questionne sur la pertinence du modèle de gouvernance de Faure Gnassingbé, depuis son accession soi au pouvoir en 2005.

Retour à la case de départ…

C’est allé vite. Mais alors très vite. Seulement six (06) jours auront suffit pour achever le processus de privatisation de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (Nsct). «Est autorisée, la cession au secteur privé de tout ou partie détenue par l’Etat dans le capital social de la Nouvelle société cotonnière du Togo», stipule, en substance, ce projet signé le 23 juin 2020 par le Premier ministre sans un conseil des ministres. Ainsi donc, contrairement au Gal. Gnassingbé Eyadèma qui a consacrée une partie de son long règne à la nationalisation de certaines sociétés d’Etat dont la plus retentissante est celle de la société d’extraction, de traitement et de vente du phosphate, Ctmb devenue Otp en 1974, le Togo retombe peu à peu dans les travers et enregistre, par cette ouverture du-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.