Togo-Brave Warrios-Eperviers, le match de la revanche

En septembre dernier, au stade de Kégué, les Brave Warrios étaient venus réaliser le hold parfait contre les Eperviers. Ces derniers ont rendez-vous ce lundi 15 novembre 2021 pour prendre leur revanche lors de la dernière journée des éliminatoires du mondial 2022.

Le dimanche 5 septembre 2021 au stade de Kégué. La Namibie est venue à Lomé infliger une seconde défaite consécutive au Togo dans la poule H, après celle (2-0) face aux Lions de la Teranga du Sénégal à Thiès. Un seul (0-1) œuvre d’Elmo Kambindu, a suffi aux visiteurs de réaliser le coup parfait devant une sélection nationale nonchalante, tétanisée peut-être par l’enjeu.

Une humiliation qui précipite l’élimination des Eperviers. Entre la deuxième et la sixième et dernière journée, beaucoup de choses ont changé. Entre-temps, le capitaine Djene Dakonam et ses partenaires sont allés à Brazzaville gagner les Diables rouges (0-1) avant de tenir tête (1-1) à Lomé aux Kalidou Coulibaly, Sadio Mané, Idriss Gana Gueye, entre autres.

Un nul qui redonne de l’espoir parce qu’il a créé une nouvelle dynamique sur laquelle les joueurs et les membres du staff technique espèrent surfer pour mieux entrevoir l’avenir. Et ce futur passe par la confrontation contre la Namibie ce lundi 15 novembre à Johannesburg en Afrique du Sud.

Une belle occasion pour gagner et montrer à l’adversaire que son succès de l’aller était un incident de parcours. « L’ambiance est très bonne. Nous sommes dans une dynamique positive. Il faut qu’on essaie de garder notre deuxième place. Ce qui est très important. Nous sommes là pour gagner ce match et rentrer en club avec beaucoup de confiance », déclare Djene Dakonam lors de la conférence de presse d’avant match.

L’autre défi à relever face aux Namibiens, « essayer de terminer en toute beauté » les éliminatoires de Qatar 2022, indique le défenseur central de Getafe.

Et d’insister : « Défensivement, il faut qu’on arrive à ne pas encaisser de buts face à la Namibie. Et essayer d’en marquer beaucoup. On travaille défensivement et avec le temps on va progresser dans ce secteur. Devant, on a de la qualité ».

Déjà éliminés de la course qualificative du mondial, les Eperviers ont le regard désormais tourné les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Côte d’Ivoire 2023.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.