Togo- Art plastique: Les étudiants du CEAA à Kpalimé renforcent leur capacité

0
91

Des jeunes de la ville de Kpalimé et des étudiants en peinture du Collège d’enseignement artistique et artisanal (CEAA) se sont réunis du 22 au 26 avril pour participer à un atelier pratique visant à renforcer leurs compétences dans le domaine des arts plastiques.

Sous l’impulsion de l’artiste plasticien togolais, Agbéfu Nomessi Komi, cette formation en arts plastiques a bénéficié du soutien du ministère de la Culture et du Tourisme à travers le Fonds national de promotion culturelle (FNPC). Elle s’inscrit dans le cadre du projet “Éveil artistique à Kpalimé : rencontre et initiation des jeunes aux arts plastiques”. Ce projet vise à fournir aux participants une plateforme créative pour explorer leur potentiel artistique et développer leurs compétences, tout en canalisant leur énergie et leur créativité vers des formes d’expression positives.

L’objectif principal est de combler le vide en termes d’opportunités d’activités pour les jeunes de la région. À travers une série d’ateliers et de sessions de formation, les participants auront l’occasion d’apprendre et de maîtriser diverses techniques artistiques telles que la peinture, le dessin, la sculpture et l’étude des couleurs. Ils seront également encouragés à puiser dans leurs expériences personnelles et leur environnement pour créer des œuvres originales et significatives.

Pour Agbéfu Nomessi Komi, l’art est à la fois un moyen d’expression personnelle et un outil de développement de compétences. Il souligne que la ville de Kpalimé est confrontée à un taux élevé de chômage parmi les jeunes, ainsi qu’à un manque d’infrastructures éducatives et culturelles dédiées à l’art et à la peinture. Cette situation laisse souvent les jeunes sans perspectives d’avenir, les exposant à divers risques sociaux et économiques tels que la délinquance, la toxicomanie et le désespoir. Cette formation représente donc une opportunité pour ces jeunes de développer des compétences professionnelles et de s’insérer dans la vie active.

M. Dzakpata Komi Fogan, enseignant au CEAA, souligne que cette formation représente une valeur ajoutée pour les étudiants. Elle leur permettra, une fois leur cursus pédagogique terminé, de devenir autonomes et de s’orienter vers une carrière professionnelle. “Avant de pouvoir s’en sortir, il est essentiel d’acquérir des compétences pour être en mesure de prendre en charge sa propre vie”, déclare-t-il.

Richard Laté Lawson-Body

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.