Comprenez qu’il n’y a absolument aucun pays qui viendra chasser les Gnassingbé à la place des Togolais.

0
112

Aujourd’hui vous avez un peuple divisé entre ceux qui comme moi pensent que la masse populaire doit se lever pour réclamer sa liberté et ceux qui après avoir perdu espoir pensent que seule l’armée peut libérer le Togo.

Toutefois, qu’est ce qui empêche la réalisation de l’un ou de l’autre? Les citoyens Togolais ne sortent pas dans la rue seulement parce qu’ils ont peur. La peur règnait avant 2017 quand ils se sont soulevés. Les mannifestations contre le régime sont totalement interdites depuis 2019 et même la simple réunion des leaders des partis politiques de l’opposition ont été empêchées: ils ont déployé des policiers sur les lieux.

Certains partis politiques jusqu’à ce jour comme le PNP sont interdits, les prisoniers politiques continuent de crever en prison sans avoir été jugés.

De l’autre côté, le régime réussit à fournir un certain comfort à l’armée malgré son maigre budget public. Le rêve des officiers Togolais est de partir en mission internationale car ils sont 10 fois mieux payés qu’au Togo. Faure Gnassingbé sait qu’ausssi longtemps que ses officiers seront comfortables, il aura leur soutien car ils ne sont pas là par conviction mais uniquement pour des raisons financières.

Ce qui me déroute est que chacune des deux factions pense que débattre des heures sur qui a raison ou tort ou se plaindre que leur souhait ne se réalise pas est la solution.

Si vous voulez que le peuple Togolais se soulève, il faut en amont:

1- libérer l’espace civique en exigeant la levée des interdictions sur les manifestations;

2- rassurer les populations en sécurisant la libération des détenus politique;

3- mobiliser les populations ( qui nécessite une liberté de se déplacer dans les différentes contrées); chose que le régime empêche.

Si vous voulez que l’armée soit contrainte de faire le travail, vous devez les asphyxier financièrement et leur faire perdre ces opportunités que le Togo ne leur donne pas.

Et c’est ici que la diaspora peut jouer un rôle car il existe des textes dans les pays qui soutiennent ce régime qui régissent les aides et les assistances militaires même si les affaires étrangères de ces pays ferment souvent les yeux là dessus.

Les Togolais de la diaspora peuvent donc mettre la pression sur le pouvoir exécutif de ces pays qui assistent financièrement, militairement ce régime à travers leurs pouvoirs législatifs pour exiger que ces états demandent à l’état Togolais de:

1- lever immédiatement l’interdiction de manifester qui est une violation aux droits fondamentaux des citoyens Togolais.

2- libérer les détenus politiques

3- lever l’interdiction sur certains partis politiques de l’opposition tel que le PNP

4- abandonner leur constitution fictive qui est complètement illégale et un enfreint aux lois internationales.

Passez des heures et des heures à discuter et à se plaindre ne changera pas les choses. La diaspora Togolaise a souvent une posture très maternaliste envers ceux qui sont restés au Togo mais elle doit comprendre que c’est un travail d’équipe. Le joueur ne peut pas s’entraîner pour le match et en même temps arroser et débroussailler le terrain.

Nous devons demander aux pays qui de par leur silence, leur collaboration, leur partenariat, leur financement soutiennent ce régime et lui laissent le libre champ de mettre la pression sur eux afin qu’ils libèrent l’espace civique. On ne peut pas se hisser en bouclier contre les armées quand elles font tomber des dirigeants et se taire quand ces dirigeants eux mêmes commettent des coups d’état institutionnels et constitutionnels.

Farida Bemba Nabourema
Citoyenne Togolaise Désabusée!
Via sa page Facebook

Source : 27Avril.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.