Togo – Affaire d’espionnage : Amnesty International demande des comptes au gouvernement

Le Directeur d’Amnesty International, section Togo, Aimé Adi dénonce une violation flagrante des Droits humains relativement à l’affaire d’espionnage, mettant en cause le gouvernement togolais.

Il y a deux jours, le journal français « Le Monde » dans le cadre d’une enquête conjointe menée avec « The Guardian », a révélé l’espionnage des religieux catholiques, des opposants togolais et acteurs de la société civile par le gouvernement togolais par le biais d’un logiciel israélien nommé Pegasus.

Selon Aimé Adi, cette pratique est contraire aux principes liés à la liberté d’expression et de communication.

« Les résultats des enquêtes des journaux révèlent une pratique contraire aux principes en matière de la liberté d’expression et de communication et constitue hélas une violation flagrante des Droits humains », a indiqué le Directeur d’Amnesty International, section Togo.

Il a poursuivi : « Les autorités togolaises doivent donner une suite en prenant les garanties adéquates qu’une telle pra-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.