Terrorisme et extrémisme violent : le HCRRUN implique les comités locaux de paix

0
448
Terrorisme et extrémisme violent : le HCRRUN implique les comités locaux de paix

(Togo Officiel) – Au Togo, le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) veut imprimer une nouvelle dynamique aux actions en cours pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent. L’institution a lancé mardi 14 février à Lomé, une série de sessions de renforcement des capacités au profit des Comités Locaux de Paix (CLP). 

L’activité, adressée pour la session inaugurale les acteurs de la région des Savanes, vise principalement à outiller les CLP sur les fondamentaux d’une vie communautaire apaisée et les stratégies pour aider les populations victimes à surmonter les traumatismes. 

Dans un pays comme le nôtre où se côtoient pacifiquement une quarantaine d’ethnies, il s’agira pour les communicateurs de mettre en relief la tolérance culturelle et religieuse qui a toujours caractérisé le peuple togolais. En choisissant prioritairement les Comités locaux de paix comme groupe cible pour suivre cette session de renforcement des capacités, le HCRRUN entend permettre à ces structures d’imprimer à leurs actions une nouvelle dynamique en adéquation avec le combat engagé par l’Etat togolais contre l’extrémisme violent. Il ne pouvait en être autrement lorsqu’on sait l’importance de la collaboration qui existe entre les CLP et les autorités locales d’une part, et d’autre part, le rôle de mobilisation des populations que jouent les membres de ces structures dans leurs communautés respectives”, explique  la présidente Awa Nana-Daboya. 

Les travaux ont enregistré la participation du ministre de la sécurité et de la protection civile, dont le département a été associé aux réflexions. 

Pour rappel, depuis novembre 2021, le pays est directement confronté aux incursions meurtrières des bandes armées terroristes.

Source : RepubliqueTogolaise.com