Supposée exclusion de Habia de son parti : Une cabale montée par des membres du parti acheté par le régime

94
Supposée exclusion de Habia de son parti : Une cabale montée par des membres du parti acheté par le régime

En attendant la conférence de presse que programme le parti Les Démocrates, notamment les membres qu’on dit « déchus » du parti, cet après-midi à 15 heures à son siège, Nicodème Habia, président de cette formation politique réagit au « montage grotesque » (selon lui) auquel se livrent certains membres dont on connaît leurs accointances avec le régime en place.

« Vous êtes déchu de votre titre de Président national du parti et des prérogatives qui y sont liées avec interdiction de toute déclaration publique au nom du parti politique « Les Démocrates », jusqu’à nouvel ordre », écrit un groupe de frondeurs avec à sa tête un certain Dr Acakpo Akouété, Doyen du parti.

Il reproche à Nicodème Habia de ne pas respecter la ligne du parti, de démobiliser les militants, de mal gérer les comptes du parti et bien d’autres choses.

Le président du parti Les Démocrates, réagissant à cette lettre, parle d’un tissu de mensonge destiné à détruire les efforts du peuple togolais qui se bat pour l’alternance. Pour Nicodème Habia, ce sont des individus manipulés par le régime en place pour nuire à son parti. « Ils ont profité de mon absence du territoire national pour m’empoigner », a-t-il déclaré.

M. Habia pointe du doigt l’ancien député Adjamgba Agbessi qui serait le cerveau de cette machination. « Ces personnes ont toujours voulu aller prendre de l’argent auprès du parti au pouvoir. Ils n’ont pas digéré mon refus. Par la suite aidé par deux journalistes, ils m’ont approché pour qu’on suspende les marches en contrepartie d’une enveloppe financière du pouvoir, ce que j’ai refusé et mis la Coordinatrice de la C14 au courant », a confié Nicodème Habia.

Ces individus, a poursuivi le président de Les Démocrates, veulent participer aux élections locales. Et son refus qui serait à la base de cette cabale contre sa personne. « Ils veulent m’écarter pour atteindre leurs objectifs », a-t-il laissé entendre. Il ne comprend pas comment des gens qui n’ont jamais cotisé pour le parti peuvent se permettre de l’exclure de sa tête.

En ce qui concerne la grève de la faim de Nicodème Habia que les frondeurs qualifient de « simulacre », ce dernier répond : « J’ai fait un simulacre de grève et j’ai encore de séquelles ? Je suis actuellement en traitement à cause de cette grève. Ce qui est important pour moi c’est le Togo, c’est la libération du Togo ».

Des détails sur cette affaire au cours de la conférence de presse annoncée pour cet après-midi à 15 heures au siège du parti.

Nous y reviendrons.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here