Silence sépulcral dans les banques à Lomé

153
Silence sépulcral dans les banques à Lomé

Les employés des banques ont maintenus le mot d’ordre de grève de trois jours lancé par le Syndicat des Employés et Cadres des Banques, des Etablissements Financiers et des Assurances du Togo (SYNBANK) pour réclamer le respect du code du travail togolais, la réintégrations des 9 employés de NSIA licenciés et le départ des deux directeurs de NSIA-Vie et NSIA-IARDT.

Malgré l’intervention du ministre en charge de la Fonction publique qui a demandé au syndicat de surseoir la grève pour des négociations, les employés des banques ont quand même suivis le mot d’ordre lancé par la base.

Aucune banque n’a ouvert à Lomé, du moins sur les artères que nous avons empruntées ce jour. et si la base du SYNBANK s’en tient à son mot d’ordre, la grève se poursuivra jusqu’au jeudi 28 juin prochain. Les clients qui souhaitent faire des transactions sont purement et simplement priés de revenir plus tard.

« Je suis arrivé ce matin pour faire une transaction, mais on me dit que le personnel de la Banque est en réunion et de revenir plus tard. Je suis dans l’impasse, je dois faire une opération dans l’immédiat ce matin, mais le personnel de la banque ne travaille pas », s’est plaint un client rencontré à NSIA Banque à Hédzranawé.

Et à un autre d’ajouter : « Cette situation devient inquiétante. Je prie les autorités du pays de trouver une solution à ce problème afin que nous citoyens qui sommes les premières victimes, puissions faire nos opérations bancaires en toute tranquilité ».

Il apparaît que la base du SYNBANK n’a pas été satisfaite relativement aux discussions entre l’un des directeurs de NSIA, le ministre de la Fonction publique et les responsables du syndicat.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here