Grèves sèches dans les banques: voici pourquoi NSIA est pointé du doigt

1723

Les conclusions de la rencontre qu’a eue lundi le ministre togolais en charge du travail avec NSIA et le SYNBANK n’ont pas satisfait les syndicalistes. Le SYNBANK et la SYNASSUR exigeaient le respect des dispositions du code du travail et n’entendent pas céder sur ce point. Ils maintiennent la grève sèche de 72 heures devant débuter mardi sur toute l’étendue du territoire togolais.

Pour le Syndicat des employés et cadre de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK) et le Syndicat National des Employés et Cadres des Compagnies d’Assurances du Togo (SYNASSUR-TOGO), la grève de 72 heures tient.

« Comme cette grève a pour objectif de faire appliquer la loi du Travail dans toute sa rigueur, nous informons nos membres des Banques, des Etablissements Financiers et des Compagnies d’Assurances et des Sociétés de Courtages que la grève des 25, 26, 27 juin 2019 est maintenue et commence ce 24 juin 2019 à partir de minuit », lit-on dans un communiqué conjoint du Synbank et du Synassur.

Pour Synbank et Synassur, les caisses et guichets automatiques des banques et assurances seront fermés les 25, 26 et 27 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire national.

Notons que les 2 syndicats dénoncent le licenciement de 9 agents à NSIA IARDT par son Directeur général, Constant Yao Djeket. Ils protestent également contre les traitements réservés aux employés par le nouveau management de NSIA au Togo.

 

Dans une réaction, le Conseil d’Administration du Groupe NSIA au Togo a indiqué que le processus de licenciement a été conduit dans les normes et que les deux directeurs mis en cause sont en règle au Togo.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here