Scandale : des jeunes filles abusées par un enseignant

Publicités

Quand certaines écoles au Togo se transforment en lieux de tortures et d’abus sexuels contre des fillettes.

Lire aussi : Kidnapping, torture, assassinat : le malheur profond du Togolais

À titre illustratif et au Lycée de Yembour dans la préfecture de Tandjouaré, une fille de la classe de2nde A4 est victime des atrocités de son enseignant des sciences physiques et chimie.

Publicités

En effet, le sieur KOEVI Kokou Crédo, enseignant des Physique Chimie et Technologie au Lycée de Yembour affecté dans la localité depuis 2018 n’est pas à son premier acte. Il se permet en toute quiétude de draguer les filles de l’établissement sous le regard impuissant des parents et leurs enfants. Celles qui acceptent ses avances sont des “chanceuses”, celles qui résistent sont placées sur une liste noire et il est le seul à décider de leur sort : l’arrêt systématique de leur cursus à travers les notes minables, des menaces, injures et humiliations, des bastonnades en classe lors de ses cours.

Publicités

Sa toute dernière victime se trouve être une fille de la classe de 2nde de cette école. Elle a eu tord de résister aux avances du grand bourreau KOEVI. Ne pouvant plus supporter ni la honte, ni les les malaises, cette fille est sur le point d’abandonner les classes. Elle a subi des bastonnades et des châtiments corporels graves qui laissent voire actuellement des traces sur ses cuisses (voir les photos).

Lire aussi : Dernière minute : un agent de l’État retrouvé avec de la drogue

Compte tenu de la gravité des faits, le Proviseur du Lycée a conduit la fille pour des soins adaptés dans un centre de santé. Il demande à l’enseignant bourreau de rembourser les frais des soins, ce dernier s’oppose carrément. Il est bien connu du milieu avec toujours un bâton dans son sac pour l’école. D’autres filles de l’établissement ont subi les mêmes atrocités dans les mains de ce monsieur au cours des années précédentes.

Au moment même où les autorités togolaises font des efforts pour asseoir un très bon système éducatif au Togo voilà des brebis galeux comme ce KOEVI Kokou Crédo qui sont toujours dans une seule logique, celle de toujours satisfaire leur libido en sacrifiant la vie et l’avenir des élèves en général et les jeunes filles en particulier. Selon d’autres sources, KOEVI Kokou Crédo dit qu’il n’a peur de personne et dit avoir des relations avec les autorités de ce pays. Il demeure intouchable et il aurait la couverture des autorités politique du Pays.

Face de telles atrocités, il devient impératif que les autorités du système éducatif, administratif, politiques, religieux et les organisations de la société civile se saisissent du dossier pour sauver non seulement l’avenir de cette jeune fille laisser à son propre sort mais aussi agir pour l’élimination des actes et comportements pareils dans nos établissements au Togo.

Source : Jeunesse consciente de la région des savanes.

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.