Révélations de Mediapart: la CPI suspend deux fonctionnaires

La Cour pénale internationale au coeur de la tourmente : deux de ses fonctionnaires ont été suspendues, une enquête interne a été ouverte… En cause ? L’ancien Procureur de la CPI, l’Argentin Luis Moreno Ocampo, mis en cause par le journal français en ligne Mediapart, qui s’est procuré 40 000 documents internes. Des documents transmis à des dizaines d’autres médias.

Luis Moreno Ocampo est accusé d’avoir détenu des comptes offshore, notamment au Panama, pendant qu’il était procureur de la Cour pénale internationale, de 2003 à 2012 : des informations qu’il aurait cachées à la CPI. Ils n’ont rien demandé, s’est justifié l’ancien procureur auprès des médias.

Par ailleurs, en 2015, Luis Moreno Ocampo rejoint l’organisation Justice First, créée par le milliardaire libyen Hassan Tatanaki. Dans ce cadre et grâce a ses relations au sein de la CPI, il aurait obtenu des informations pour éviter au milliardaire d’être poursuivi par la Cour.

Deux fonctionnaires de la CPI font l’objet d’une enquête interne dans cette affaire : elles ont été suspendues en attendant ses conclusions.

La procureure actuelle, Fatou Bensouda, souligne que depuis 2015, donc après le départ de Luis Moreno Ocampo, les dirigeants de la Cour doivent désormais déclarer tous les ans leur patrimoine. « L’inquiétude me gagne et je prends ces allégations très au sérieux », a-t-elle dit depuis la publication de cette enquête par les médias.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.