Retraités civils et militaires lancent un cri de détresse au gouvernement togolais

152

L’Union Nationale des Fonctionnaires Retraités du Togo Civils et Militaires (UNAFRET-CM) a tenu cette semaine à Atakpamé (158 km de Lomé), son 3e conseil national. Les délégués venus de tout le pays ont fait le point des recommandations et des résolutions de l’assemblée générale tenue en novembre 2015, présenté les rapports moral et financier. Ils ont défini de nouvelles orientations pour relever les défis auxquels fait face l’union. Un appel a été lancé au gouvernement.

Les travaux avaient été ouverts par le préfet de l’Ogou, Edoh Akakpo en présence du président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, Kasségnè Adjonou et du directeur régional de la caisse nationale de sécurité.

Après la présentation des rapports moral et financier, les délégués ont salué le bilan positif des actions et démarches menées par l’union. Ils entendent mobiliser leurs ressources pour interpeler l’autorité compétente en ce qui concerne la solution à proposer à la situation des personnes âgées. Ils devront également développer d’autres stratégies pour susciter d’autres adhésions au sein de l’union.

Le préfet Edoh Akakpo a exhorté les membres de l’Unafret-CM à cultiver la solidarité, la communication, la compréhension pour une meilleure résolution des problèmes dans le but d’améliorer les conditions de vie des retraités au Togo.

Pour sa part, Alciat Pédro Gomez, le président national de l’UNAFRET-CM a lancé un cri d’alarme aux autorités togolaises.

« Que nos autorités prêtent attention aux conditions de vie des retraités afin qu’à la retraite qu’ils ne se sentent pas abandonnés », a-t-il dit.

L’Unafret-CM appelle à considération les retraités du Togo qui furent jeunes et sacrifièrent leurs dynamismes au service de la patrie.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here