Respect des textes sur les libertés de manifestations : le Cacit forme acteurs de la société civile et journalistes

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) Bureau Régional de l’Afrique de l’Ouest, organise depuis hier matin un atelier sur « les lois régissant les manifestations et le maintien de l’ordre au Togo ».

Cet atelier est à l’intention des acteurs de la société civile et des journalistes, eux qui ont leur mot à dire soit pour informer ou appeler les uns et les autres à des actes responsables.

Pendant deux jours de travaux, les acteurs impliqués vont se plancher sur le cadre juridique de ces manifestations et leur rôle à jouer. Ils vont également réfléchir sur l’équilibre nécessaire à la sauvegarde de l’ordre public et à l’amélioration de la collaboration entre les acteurs.

Pour Spéro Mahoulé, président du Cacit, les acteurs de la société civile et les journalistes après ces deux jours vont mieux comprendre les textes qui régissent les manifestations publics.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.