Le collectif budgétaire voté par l’Assemblée nationale

Les députés togolais ont voté mardi en plénière la loi de finance rectificative, gestion 2017. C’est un collectif budgétaire estimé à 1421,2 milliards de francs CFA qui permettra au gouvernement de satisfaire les différentes revendications sociales qui secouent le pays ces derniers temps.

Le texte adopté en Conseil des Ministres le 14 novembre dernier a été voté par la majorité des députés présents.

La conjoncture économique défavorable dans la sous-région ouest-Africaine, qui impacte négativement « sur l’économie togolaise », la situation sociopolitique nationale qui a un impact négatif sur l’activité économique, la satisfaction des nouveaux besoins sociaux liés notamment à la fonction enseignante, l’accord triennal conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) et le Togo, le 5 mai 2017 sont les raisons qui ont favorisé le vote de ce texte.

La loi de finance rectificative, gestion 2017 s’équilibre en recettes et en dépenses à 1421,2 milliards de francs CFA.

Pour le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, elle traduit la volonté du gouvernement togolais de satisfaire des besoins sociaux spécifiques notamment ceux relatifs à la fonction enseignante ainsi que d’autres priorités liées à la crise que traverse le pays.

L’occasion a été pour Dama Dramani, le Président de l’Assemblée nationale d’appeler tous les acteurs politiques à chercher l’intérêt général de la nation, en prenant part au dialogue annoncé par Faure Gnassingbé pour une sortie de crise au Togo.

La loi de finance rectificative, qui vient d’être votée donne le quitus aux parlementaires d’aller à l’étude de finances, portant budget général de l’Etat, exercice 2018, dont les travaux en commission sont prévus pour très bientôt.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.