Reconstruction du grand de Lomé : Monsieur le Maire Fabre persiste et signe

357

Le maire de Golfe 4 d’Amoutivé persiste et signe. Il est du domaine des maires de construire et de gérer les marchés. Des attributions que les communes des préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe n’ont plus, suite à l’adoption du projet de loi portant création du District Autonome du grand Lomé.

Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), ne se décourage pas malgré la dernière sortie du gouvernement qui le dépouille de ses prérogatives en tant que maire. L’exécutif, lors du dernier conseil des ministre, limite considérablement les marges de manœuvres des 13 communes des préfectures d’Agoè-Nyivé et de Golfe.

« La construction et la gestion des marchés relèvent des compétentes propres des maires », insiste l’opposant avant de rappeler que « la loi sur la décentralisation sera appliquée ». Par quel moyen ? Il ne donne pas plus de précisions.

Toutefois, il lance les hostilités : « Nous aurons à batailler ferme contre la pratique permanente de l’arbitraire. Les maires élus doivent être jaloux de leur liberté des compétentes que leur confère la loi ».

Jean-Pierre Fabre indique que la décentralisation est un bon moyen de pratiquer la démocratie à la base. Mais elle doit se faire dans le respect des textes et des prérogatives des maires. Ce qui, aujourd’hui, semble ne pas être le cas avec l’adoption du projet de loi instituant le District Autonome du Grand Lomé qui concentre tout à lui tout seul : de la protection de l’environnement à la planification de l’aménagement du territoire en passant par la promotion et la réalisation des actions économiques, sociales et culturelles.

Le texte qui sera soumis à l’Assemblée nationale précise d’ailleurs que « L’Etat peut confier au District Autonome du Grand Lomé, la gestion des infrastructures d’importante nationale à caractère commercial, sportif, sanitaire, culturel… », notamment « les marchés et les hôtels etc. construits par l’Etat ».

Ce projet de loi a été décidé par le gouvernement suite à un courrier de l’ANC demandant au Premier ministre, Komi Selom Klassou, de suspendre le processus d’appel d’offres N° 001/2019/PM/CAB en cours et de transférer, pour attribution au Conseil municipal de la commune du Golfe 4, l’intégralité du dossier de la reconstruction du Grand Marché de Lomé ainsi que tous les autres dossiers relevant des compétences de ladite commune.

Le ministre en charge de la Fonction publique est monté au créneau pour défendre le chef du gouvernement. Gilbert Bawara a dénoncé chez l’opposant des « comportements autocrates… de défiance vis-à-vis de l’autorité ». Il a par ailleurs menacé en rajoutant que « Les maires qui se mettraient dans un esprit de rivalité, de défiance vis-à-vis de l’Etat en prendront pour leur compte ».

Quelques jours après cette sortie, l’Exécutif sort son fameux District Autonome…

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here