Ras-le-bol des instituteurs normaliens de la promotion 2017-2018

29
ras-le-bol-des-instituteurs-normaliens-de-la-promotion-2017-2018

Les instituteurs issus de l’Ecole Nationale des Instituteurs, promotion 2017-2018, sont très mécontents. Cela fait près d’un an qu’ils sont sans salaire. Ce matin, ils ont tenu à manifester leur ras-le-bol devant le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative à Lomé.

Accélération du traitement des dossiers de prise en compte (salaire et rappels avant la rentrée), publication du reste des nominations (on parle d’environ 500 nominations), accélération du processus qui permettra leur titularisation, voilà entre autres, les revendications de ces enseignants qui, à les en croire, sont fatigués d’attendre.

Ils ont voulu se faire entendre par leur ministre de tutelle ce matin, à travers une manifestation. « Nous voulons nos salaires… » sont entre autres messages qu’on peut lire sur les banderoles qu’ils brandissent. Visiblement, la situation n’est pas du tout rose chez eux, puisqu’ils vivent dans des conditions de vie et de travail très précaires.

Les « Normaliens » comptent poursuivre leurs actions si les autorités en charge de résoudre leur problème ne se décident pas très vite. La semaine prochaine, ils prévoient entamer une grève de la faim devant le ministère en charge de la Fonction publique. « Nous viendront nous installer ici et ne repartirons que si nos revendications sont satisfaites », a confié l’un des enseignants.

Et ce n’est pas fini. Cette grève de la faim, ils annoncent la faire accompagnés de leurs femmes, leurs enfants et leurs parents. Pour le moment, aucune réaction de l’autorité vis-à-vis de leurs revendications.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here