Home Economie Prudence budgétaire : la croissance économique togolaise prévue en légère baisse

Prudence budgétaire : la croissance économique togolaise prévue en légère baisse

0
390
Vie-chere-menages-Lome.jpg

Publicités

Le conseil des ministres du Togo s’est réuni ce mercredi 27 septembre 2023 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, pour examiner la conjoncture économique du pays au terme des six premiers mois de l’année. Les résultats de cette réunion ont révélé une série de développements économiques significatifs.

Lire aussi:Création de l’Université de Datcha : comprendre l’importance cette avancée majeure pour l’enseignement supérieur au Togo

L’une des tendances marquantes est la progression des activités portuaires et aéroportuaires. Le Togo, grâce à son important port autonome, est un acteur majeur du commerce en Afrique de l’Ouest, et cette croissance des activités portuaires témoigne de la vitalité de l’économie togolaise.

De plus, les flux commerciaux ont augmenté de manière substantielle, avec une hausse notable des exportations et des importations. Comparé au premier semestre de l’année précédente, les exportations ont augmenté de 52,3 milliards de francs CFA, tandis que les importations ont connu une augmentation de 84,9 milliards de francs CFA. Cette augmentation des échanges commerciaux est un indicateur positif de la vigueur du secteur commercial togolais.

Une autre bonne nouvelle est la baisse du taux d’inflation, passant de 7,8 % à la fin juin 2022 à 6,3 % à la fin juin 2023. Cette décélération est attribuée aux mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la hausse des prix, ce qui a contribué à améliorer le pouvoir d’achat des citoyens.

En ce qui concerne les perspectives économiques pour le reste de l’année 2023, la croissance de l’économie togolaise est projetée à 6,4 %, légèrement en deçà de l’objectif initial de 6,6 %. Cette croissance sera soutenue par la mise en œuvre des projets de la feuille de route gouvernementale, démontrant l’engagement du gouvernement à promouvoir le développement économique du pays.

Parallèlement, le gouvernement togolais prévoit de réduire le déficit budgétaire à 6,6 % en 2023, une amélioration par rapport à 8,3 % en 2022. De plus, la consolidation budgétaire, visant à atteindre un déficit de 3 %, est désormais prévue en 2025, un an plus tôt que prévu initialement.

Cependant, malgré ces perspectives encourageantes, le Togo est confronté à des défis liés au resserrement des conditions de financement. Face à cette situation économique marquée par des incertitudes et des conditions financières plus strictes, le Chef de l’État a instructé le gouvernement de faire preuve de prudence dans la gestion des ressources budgétaires.

Lire aussi:Signature de la convention d’appui budgétaire de la Banque Mondiale au Togo

Cet appel à une gestion financière responsable se reflète dans le projet de loi de finances rectificative pour l’exercice 2023. Ce projet renforce les moyens alloués à la lutte contre le terrorisme tout en continuant la mise en œuvre des politiques de développement alignées sur les priorités de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

En somme, le Togo fait face à des défis économiques tout en capitalisant sur sa croissance et en cherchant à consolider les progrès réalisés. La prudence budgétaire et la focalisation sur les objectifs de développement restent au cœur de la stratégie du gouvernement pour assurer un avenir économique stable et prospère pour le pays.

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net