Projet « Fier de mon quartier » : L’ONG Denyibgba-Nyo renforce les capacités des CDQ de Bè

0
312


L’être humain ne peut vivre, s’épanouir et se développer que dans un environnement sain, débarrassé de tout ce qui peut compromettre sa santé. Pour avoir un tel environnement, il faut des actions réfléchies des hommes et femmes qui bénéficient quotidiennement des bienfaits de l’environnement. C’est d’ailleurs ce qu’a compris l’ONG Denyigba-Nyo qui a initié le projet « Fier de mon quartier ».

C’est un projet conçu pour soutenir et encourager l’assainissement dans les grands quartiers de Bè et Amoutivé. Le processus mis en place par Denyigba-Nyo pour mener à bien ce projet consiste à la pré-collecte des ordures ménagères, à leur tri, le recyclage de certains déchets et la transformation des ordures en engrais bio.

« Nous avons constaté que dans nos quartiers, il n’y a pas cette culture liée à l’aménagement, surtout à l’assainissement. Nous avons pensé nous organiser pour aider nos populations à évacuer les dépotoirs sauvages dans les quartiers et à les maintenir propres. Ce projet vient à point nommé pour promouvoir cette propreté et permettre à ce que nos quartiers et toute la capitale Lomé retrouve sa clarté d’antan », a indiqué Aniel Amégnaglo, chargé à la Communication de l’ONG Denyigba-Nyo.

Pour Kokou Benjamin Aziatroga, Président de cette ONG, le projet va changer considérablement le comportement des habitants des quartiers Bè et Amoutivé. « Ce projet d’assainissement répond à un besoin réel des habitants du canton de Bè et d’Amoutivé. Il va entraîner un changement positif des comportements des habitants par rapport au maintien de la propreté dans leurs habitats, dans les rues et des espaces publiques. Il permettra en outre, la suppression des dépotoirs sauvages, ce qui aura pour conséquence, la réduction des maladies pathologies diarrhéiques au sein des habitants », a-t-il souligné.

Et il a ajouté : « Ledit projet est également source de création d’emplois pour les jeunes chômeurs. Ils seront employés en qualité d’agents d’enlèvement des ordures et de brigade d’hygiène et de propreté. Les revenus perçus vont leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie ».

Ce mardi, plusieurs responsables et membres des Comités de développement des quartiers (CDQ), sur initiative de Denyigba-Nyo, se sont rassemblés au Centre communautaire de Bè pour une formation de renforcement des capacités sur l’assainissement de leur quartier. C’est la phase théorique du projet, à en croire Aniel Amégnaglo. « Nous avons rassemblé les CDQ ce matin pour renforcer leurs capacités. C’est la phase formation de ce projet. La phase pratique consistera à enlever les ordures et rendre propres ces quartiers », a-t-il dit.

« Il s’agit de renforcer les capacités et le leadership des responsables et membres des CDQ à travers cette formation. Nous avons constaté que les CDQ ont fait leur preuve, en créant et entretenant les latrines publiques et autres. Aujourd’hui, il y a une nécessité de renforcer et de redynamiser ces CDQ qui doivent aller au-delà de ces actions et contribuer à la sauvegarder d’un environnement sain. Ces CDQ ont aussi besoin d’un leadership vis-à-vis des nouveaux projets, notamment les questions sur l’emploi de la jeunesse, la santé de reproduction et maternelle, etc. », a confié Kodjo Sanvi, Formateur.

A la fin de cette formation, les organisateurs espèrent créer une émulation chez ces responsables et membres des CDQ, afin que ces derniers puissent œuvrer à la réussite du projet « Fier de mon quartier ».

Source : www.icilome.com