Législatives : Les forces de sécurité et de défense appelées aux urnes ce mardi

0
386


Dans le cadre des législatives du 20 décembre prochain, le vote par anticipation des forces armées et de sécurité se déroule ce mardi 18 décembre. En somme, deux cent un (201) bureaux de vote ont été préparés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sur toute l’étendue du territoire national pour permettre aux forces de sécurité et défense d’aller voter.

« Le vote par anticipation concerne uniquement les éléments des forces armées et de sécurité régulièrement inscrits sur les listes électorales et disposant de leur carte d’électeur. Ceux inscrits dans les centres de vote retenus voteront dans leurs bureaux de vote respectifs et émargeront sur la liste d’émargement de leur bureau de vote. Ceux non-inscrits dans le centre retenu et les électeurs en mission dans la localité, mais disposant de leur carte d’électeur voteront sur présentation de leur carte d’électeur, après avoir rempli le formulaire des votants par dérogation », indique le communiqué rendu public par le président de la CENI, Kodjona Kadanga.

Ce mardi, les corps habillés se rendus dans les bureaux de vote pour accomplir ce devoir. Cette opération vient 48 heures avant le vote de l’ensemble de la population togolaise. Ceci, à en croire les responsables de la CENI, permettra aux forces de sécurité et de défense d’être libres de sécuriser l’opération de vote et les personnes en âge de voter durant la journée du 20 décembre.

La Coalition des 14 partis de l’opposition continue d’appeler les populations à empêcher ces élections organisées de façon unilatérale par le régime de Faure Gnassingbé. La C14 est soutenue dans sa démarche par les organisations de la société civile, les religieux et des organisations de femmes togolaises qui craignent un lendemain difficile pour le pays, après ces élections.

Toutes ces entités demandent aux Togolais de ne pas aller voter ce jeudi 20 décembre pour cautionner l’arbitraire.

Nicolas

Source : www.icilome.com