Port Autonome de Lomé: enfin, un discours de vérité ?

2831

Fogan Adégnon, DG du Port Autonome de Lomé

Au cours d’une rencontre initiée par le Directeur Général du Port Autonome de Lomé, il ressort que les activités du poumon économique du Togo ont enregistré un sévère recul. Et ce, après plusieurs tentatives de négation de la vérité selon laquelle, les réformes entreprises dans ce secteur ces dernières années chassaient les opérateurs économiques.

14 millions de tonnes de marchandises traitées en 2016, contre plus de 15 millions en 2015. C’est pourtant en 2015 que le port de Lomé est passé en mode de fonctionnement 24h/24, avec une petite avancée d’environ 6 millions tonnes de marchandises par rapport à 2014.

Pour les 4 premiers mois de l’année 2017, seulement 5 millions de tonnage ont été réalisés en direction des pays de l’hinterland. Bref, ce n’est pas la bonne forme comme l’a reconnu le contre-amiral Fogan Adegnon. L’homme estime que ce revirement de la situation est dû au règlement 14 de l’UEMOA. Un règlement qui n’arrange pas les opérateurs économiques d’autant plus qu’elle rallonge le temps de déploiement des marchandises et par conséquent les charges.

Pourtant, pour le DG du port, ce règlement vise la protection des infrastructures routières et préserves les camions. Or, des pays comme le Bénin ou même le Ghana voisin ont boudé ce règlement, de quoi attirer ou même rafler les frets en destination de Lomé. Plusieurs autres réformes ont semé une sorte de bazar au port de Lomé qui peine à faire les résultats des années précédentes malgré sa réforme d’ouverture 24h/24.

Les autorités administratives du PAL rassurent que des mesures sont envisagées pour remédier à la situation. Est-ce déjà une histoire de médecin après la mort ? Des économistes avertis avaient alerté à maintes reprises le Chef de l’Etat sur cette situation.

Même si le DG du port ne le précise pas, plusieurs centaines d’emplois sont menacés au port de Lomé avec cette situation.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here