Panique au palais: le nouvel instrument de Faure pour surveiller l’armée

Publicités

La question sécuritaire occupe une place de choix dans la hiérarchisation des priorités gouvernementales au Togo. Pour relever avec brio les défis qui se dressent sur le chemin de la recherche de la paix et de la tranquillité pour tous, le Chef de l’État Faure Gnassingbé a créé Lundi dernier, l’inspection Générale des Forces Armées Togolaise, dirigée par le Général de Brigade Komlan Adjitowou.

A LIRE AUSSI: [CONFIDENTIEL]: ça grouille dans les palais après le cas « Alpha Condé »

Quelles sont les missions et attributions de cette nouvelle structure des FAT ?

Alors que plusieurs voix s’élèvent au plan national et international pour saluer le travail abattu par l’armée togolaise, des critiques ne tarissent pas pour autant à l’endroit de la grande muette. Des actes isolés souvent relevés, imputables à quelques rares brebis galeuses entachent la crédibilité de cette armée pourtant bien disciplinée et appréciée au-delà de nos frontières. Il est très souvent récurrent d’entendre des citoyens se plaindre des comportements qui frisent le trafic d’influence et le racket auxquels se livrent des éléments des forces de défense et de sécurité.

Publicités

C’est donc pour parer à toutes ces éventualités et doter l’armée togolaise d’une administration efficace que le Chef de l’État, grand visionnaire, imbu du sens aigu de l’anticipation a créé Lundi, par décret présidentiel l’inspection générale des Forces Armées Togolaises.

Publicités

A LIRE AUSSI: Attentat: le jour où Ben Laden voulait frapper le Togo [CNN]

L’inspection générale des FAT pour une armée toujours compétitive

Comme son nom l’indique, l’inspection est un examen attentif dans un but de contrôle, de surveillance, de vérification. À ce titre, la structure nouvellement créée au sein des FAT sera un organe multitâche. À l’allure de l’Inspection Générale d’État, l’Inspection générale des FAT est habileté à effectuer un travail d’audit et de monitoring minutieux au sein de l’armée. Un travail de fourmi qui va s’effectuer à la loupe afin, non seulement d’inculquer de bonnes manières au sein de ce corps de métier mais aussi de bannir des pratiques très peu recommandables au sein des hommes en uniforme.

De sources bien informées, l’Inspection Générale des Forces Armées Togolaises (FAT) va jouer un important rôle dans la surveillance de la gestion financière, administrative et technique des corps et unités des FAT, partant de l’Armée de l’Air à la Marine Nationale, en passant par la Gendarmerie etc. Il est donc évident qu’un tel organe ne tarira pas de conseils et de propositions à l’endroit du Ministre des Armées.

A LIRE AUSSI: Secrets de Palais: comment la CEDEAO favorise les putschs en silence

Parmi les nombreuses attributions qui sont les siennes, l’inspection générale effectuera des missions au sein des différents démembrements puis déposera ses rapports sur la table du ministre de la Défense.

La mission de l’inspection générale des Armées sera également de surveiller et auditer au besoin la gestion des chefs corps de toutes les unités de l’armée pour de meilleurs résultats. Pour y parvenir, le Président va pouvoir compter sur l’expertise de deux hauts gradés de l’armée. Il s’agit du Général de Brigade Komlan Adjitowou, anciennement Chef d’État- Major particulier du Président de la République, haut cadre de l’administration militaire et du Colonel Massina dont le professionnalisme et la maitrise des questions sécuritaires n’est plus à démontrer.

A LIRE AUSSI: Confidentiel: arrêté en peignoir, voici ce qu’on a trouvé dans les coffres d’Alpha Condé

On constate heureusement que ce n’est pas au sein de l’armée qu’on voit naitre pour la première fois une inspection générale. Au sein de la justice, il existe une inspection générale qui est un maillon essentiel dans le processus de modernisation de la justice. Au niveau de l’organisation du travail dans notre pays également, une inspection générale du travail fait office de » gendarme » pour veiller au grain dans le domaine de l’emploi et du travail.

L’ambition du Togo c’est de se positionner comme un havre de paix dans la sous-région ouest africaine. La dernière loi de la programmation militaire adoptée en fin d’année dernière et aujourd’hui la création d’une inspection générale des FAT sont des indices qui témoignent à suffisances que le Togo vise loin dans la réalisation de son ambition, celle de continuer d’être la Suisse de l’Afrique.

Eveil No 742

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.