Obtenir un accord sur le minimum

0
1553

Les présidents de Guinée, Alpha Condé, et du Ghana, Nana Akufo-Addo sont arrivés mercredi à Lomé. Désignés par la Cedeao facilitateurs pour le règlement de la crise politique togolaise, ils doivent tenter de réanimer le dialogue entre la majorité et l’opposition.

Rien n’a vraiment bougé depuis février dernier. Les opposants campent sur leur position. Ils veulent à tout prix empêcher une nouvelle candidature de Faure Gnassingbé en 2020. Pour eux, le reste n’est qu’accessoire.

Un projet de loi adopté en septembre 2017 limite désormais le nombre de mandats présidentiels. La modification de la constitution ne peut être rétroactive. L’opposition prétend le contraire. C’est le nœud du problème.

Les deux chefs d’Etat ouest-africains ont bon espoir de rapprocher les deux camps au moins sur le minimum.

Republic Of Togo