Home Société Novissi bis : ces éternels oubliés du gouvernement

Novissi bis : ces éternels oubliés du gouvernement

0
425
Mobile-Money-la-fintech-Wave-debarque-au-Togo-.jpeg

http://gtaassurancesvie.tg

Le gouvernement togolais annonce pour une nouvelle fois dans le cadre d’un appui aux filets sociaux de base, un « Novissi-bis » à de nouveaux bénéficiaires.

Les bénéficiaires selon le gouvernement sont les couches les plus vulnérables et surtout les femmes. En tout, près de 125.000 ménages vont bénéficier de ce programme sans prendre en compte encore et pour une seconde fois les journalistes, ces éternels oubliés du gouvernement dans ce programme.

L’on se demande si les hommes et femmes de médias demeurent les personnes les aisés aux yeux de nos dirigeants.

L’État togolais tarde toujours à signer la convention collective des journalistes pour changer les conditions de vie des femmes et des hommes de médias. Faure Gnassingbé et son gouvernement doivent tourner leurs regards vers les femmes et les hommes du 4ème pouvoir qui, malgré tout continuent toujours à exercer leur métier afin d’apporter l’information au monde.

« Nous sommes des éternels oubliés dans la presse togolaise » a pesté un confrère journaliste lors d’une discussion à la maison de la presse avant d’ajouter, « avec nos conditions de vie presque misérables, nous constatons qu’il y a un refus volontaire de nos gouvernants à œuvrer pour la cause des journalistes que nous sommes »

Avec l’avènement du Covid-19 au Togo, les journalistes malgré leur engagement au côté des gouvernants sont laissés pour compte pendant que les personnes ressources du comité de riposte et des points focaux touchent depuis et toujours des « perdiems » assez considérables. Si l’État se plaint toujours de la manière de gérer ces hommes et femmes de médias, nous devons rappeler que la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) dispose de la liste de ces derniers qui sont réglementairement reconnus en tant que journalistes togolais.

Nous y reviendrons.

Avec Togonyigba

Source : Togoweb.net