‘Nous n’avons rien contre l’OIF’

La coalition des 14 partis de l’opposition n’a pas l’intention de rencontrer la représentante de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) attendue mardi à Lomé.

Les opposants disent ne rien avoir contre l’initiative de l’OIF, mais ils ne veulent pas discuter avec Aichatou Mindaoudou Souleymane, qu’ils accusent de partialité dans de précédentes crises politiques au Togo.

Information confirmée par Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice du regroupement de cinq partis, qui a cependant laissé ouverte la porte du dialogue avec les autorités.

La mission de l’OIF est ‘un non évènement pour l’opposition’, a indiqué de son côté Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC.

Aichatou Mindaoudou Souleymane est l’ancienne ministre des Affaires étrangères du Niger, ancienne Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire (ONUCI).

L’OIF entend accompagner la consolidation du processus démocratique au Togo, indiquent les responsables à Paris.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.