New York: 8 morts dans un ‘acte terroriste d’une grande lâcheté’

0
335

Un véhicule a foncé sur une piste cyclable, mardi 31 octobre, dans le sud de Manhattan, aux États-Unis, faisant au moins huit morts et une douzaine de blessés, dont deux enfants. L’incident, qualifié d’acte terroriste par les autorités de New York, a eu lieu non loin de West Side Highway et de Chambers street, près du World Trade Center.

« C’était un acte terrroriste d’une grande lâcheté, une action délibérée visant à briser notre esprit », a déclaré le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, lors d’une conférence de presse. « Mais les New-Yorkais ne cèdent pas à la panique », a-t-il ajouté. En prévision de la fête d’Halloween célèbrée ce jour aux États-Unis, le maire a annoncé que des forces de police supplémentaires seraient déployées dans la ville.

Le parcours de la voiture bélier

D’après le récit des autorités, la camionnette s’est engouffrée à grande vitesse sur la piste cyclable où elle a heurté plusieurs piétons et cyclistes. Elle a fini sa course dans un bus scolaire, blessant deux enfants et deux adultes qui se trouvaient à l’intérieur. Le chauffeur est ensuite sorti armé d’un pistolet de paintball et d’une carabine à plomb. Les policiers lui ont tiré dessus, le blessant à l’abdomen, avant de l’interpeller. Le suspect a été transporté à l’hôpital.

New York: 8 morts dans un 'acte terroriste d’une grande lâcheté'« />

Le préfet de police de New York James O’Neill a indiqué que le conducteur du véhicule était un homme de 29 ans mais que son indentité ne serait pas divulguée dans l’immédiat. La police de New York, qui a demandé aux passants et automobilistes d’éviter la zone concernée, poursuit son enquête.

Donald Trump a qualifié l’homme de « personne très malade et déséquiibrée » sur Twitter. « Les forces de l’ordre suivent cela de près : PAS AUX USA ! », a ajouté le président américain, lui-même natif de New York.

New York: 8 morts dans un 'acte terroriste d’une grande lâcheté'« />

Dans un second tweet, alors que l’attaque n’a pas été revendiquée, il appelle à ne pas laisser le groupe État islamique à « revenir, ou entrer, dans notre pays après que nous les ayons vaincus au Moyen-Orrient et ailleurs.

New York: 8 morts dans un 'acte terroriste d’une grande lâcheté'« />

Six personnes ont été tuées sur place, à Chambers street ; deux autres sont décédées en arrivant à l’hôpital où elles avaient été transportées en urgence. Selon les pompiers, 11 personnes ont été gravement blessées mais leur pronostic vital n’est pas engagé.

Un véhicule a foncé, mardi, sur une piste cyclable dans le sud de Manhattan, à New York, faisant huit morts et plusieurs blessés. L’acte est qualifié de terroriste par les autorités. Un suspect a été arrêté et « il n’y a plus de menace active ».

Un véhicule a foncé sur une piste cyclable, mardi 31 octobre, dans le sud de Manhattan, aux États-Unis, faisant au moins huit morts et une douzaine de blessés, dont deux enfants. L’incident, qualifié d’acte terroriste par les autorités de New York, a eu lieu non loin de West Side Highway et de Chambers street, près du World Trade Center.

« C’était un acte terrroriste d’une grande lâcheté, une action délibérée visant à briser notre esprit », a déclaré le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, lors d’une conférence de presse. « Mais les New-Yorkais ne cèdent pas à la panique », a-t-il ajouté. En prévision de la fête d’Halloween célèbrée ce jour aux États-Unis, le maire a annoncé que des forces de police supplémentaires seraient déployées dans la ville.

ATTAQUE DE MANHATTAN : UN TÉMOIN RACONTE

Le parcours de la voiture bélier

D’après le récit des autorités, la camionnette s’est engouffrée à grande vitesse sur la piste cyclable où elle a heurté plusieurs piétons et cyclistes. Elle a fini sa course dans un bus scolaire, blessant deux enfants et deux adultes qui se trouvaient à l’intérieur. Le chauffeur est ensuite sorti armé d’un pistolet de paintball et d’une carabine à plomb. Les policiers lui ont tiré dessus, le blessant à l’abdomen, avant de l’interpeller. Le suspect a été transporté à l’hôpital.

Le préfet de police de New York James O’Neill a indiqué que le conducteur du véhicule était un homme de 29 ans mais que son indentité ne serait pas divulguée dans l’immédiat. La police de New York, qui a demandé aux passants et automobilistes d’éviter la zone concernée, poursuit son enquête.

Donald Trump a qualifié l’homme de « personne très malade et déséquiibrée » sur Twitter. « Les forces de l’ordre suivent cela de près : PAS AUX USA ! », a ajouté le président américain, lui-même natif de New York.

Dans un second tweet, alors que l’attaque n’a pas été revendiquée, il appelle à ne pas laisser le groupe État islamique à « revenir, ou entrer, dans notre pays après que nous les ayons vaincus au Moyen-Orrient et ailleurs ».

Six personnes ont été tuées sur place, à Chambers street ; deux autres sont décédées en arrivant à l’hôpital où elles avaient été transportées en urgence. Selon les pompiers, 11 personnes ont été gravement blessées mais leur pronostic vital n’est pas engagé.

Les faits étaient terminés vers 16 h (20 h GMT) et « il n’y a plus de menace active », a tweeté un porte-parole de la mairie. Le gouverneur de New York appelle à la vigilance mais demande surtout aux habitants de la ville de garder leur calme.

« Des forces de police sont déployées dans les aéroports et les rues mais ce n’est pas le signe d’une menace supplémentaire, seulement un principe de précaution », a déclaré Andrew Cuomo en conférence de presse. Et d’ajouter : « New York est le symbole de la liberté et cela fait de nous des cibles. Mais nous n’allons pas les laisser gagner, nous ne devons pas céder et continuer à vaquer à nos occupations. »

Malgré cette attaque, l’ambiance restait sereine dans les rues de New York, en ce jour d’Halloween. « La zone de l’incident est bouclée mais à un bloc de là, des enfants frappent aux portes des boutiques pour demander des bonbons, témoigne Emmanuel Saint-Martin, correspondant de France 24 sur place. La grande parade d’Halloween se prépare, l’atmosphère est calme, comme s’il y avait de la part des New-Yorkais une sorte d’habitude, ou de résignation. »

CamerounWeb.com