Mobilisation au Togo : La situation en ce moment…

Mobilisation au Togo : La situation en ce moment…

Plus le temps passe, plus Faure Gnassingbé et la minorité pilleuse échafaude des plans pour conserver ad vitam aeternam le pouvoir. La présidence est hautement sécurisé. La vague de manifestants en route pour déloger Faure Gnassingbé est bloquée par les « Forces de Sécurité ». Les deux camps s’observent… en chiens de faïence?

Le fossoyeur Ibn Chambas encore dans nos murs

Mobilisation au Togo : La situation en ce moment…

Le corrompu diplomate onusien Ibn Chambas est à Lomé pour « désamorcer » la pression et convaincre l’ensemble des leaders politiques de l’opposition à ouvrir un dialogue et assurer encore une fois une perénnité à son ami et bienfaiteur Faure Gnassingbé contre la volonté du peuple.

Peuple togolais! Le Ghanéen Ibn Chambas avait dans un passé récent en 2005 permis d’installer au pouvoir celui que tu chasses aujourd’hui alors qu’il avait vu le sang de tes enfants coulé. Avant de débarquer à Lomé, il a tenu des propos désobligeants envers le peuple togolais en déclarant que « rien ne passe au Togo et que seules quelques personnes veulent troubler la paix dans ce pays. » Oui, pour le salaud corrompu Ghanéen dont le pays jouit, depuis plusieurs décennies des fruits de l’Alternance au pouvoir, les plus de 1000 000 de Togolais mobilisés depuis au moins 2 jours dans les rues du pays, ne seraient que « quelques personnes » ! Ibn Chambas répondra de ses accointances avec le régime meurtrier des Gnassingbé en temps et lieux.

Lomé

Gigantesque Sit-in à Deckon. Leaders de l’opposition et peuple patriotiquement mobilisé ont envahi les artères autour de Deckon. Le mot d’ordre des leaders : « Tout le monde reste Deckon jusqu’à la demission de Faure Kodjo Essozimna Gnassingbé ! »

Selon, certaines sources, les dignitaires du régime RPT/UNIR seraient entrain de vider le peu qui reste dans les coffres de l’État…

Situation tendue à Bafilo et à Sokodé

A  Bafilo : Le rond point du contournement serait totalement bloqué. Les militaires « bérets rouges » se prépareraient à intervenir. Les populations déchaînées et déterminées ne veulent pas se laisser se imposer, ni intimider par la soldatesque de Faure. Les jeunes sont prêts à brûler les véhicules, aucun véhicule ne doit passer.

Sokodé : La Nationale N°1 complètement bloquée par les population qui ont décidé de ne plus aller au stade point de chute de la manifestation. Elles veulent le départ immédiat de Faure Gnassingbé. Des groupes font le blocus de la ville. Les gens commencent à faire à manger sur place…

Faure dégage !… Agban agbodi

Sources : Anani Sossou + 27avril.com + Divers

27Avril.com