Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson : « Sortons massivement ! »

159

Face aux manœuvres du régime pour décourager, intimider et démobiliser le peuple togolais en lutte pour sa liberté depuis plus de 5 mois, les leaders de la Coalition des 14 partis de l’opposition multiplient des messages pour appeler les Togolais à sortir massivement pour la manifestation de demain samedi 13 janvier 2018.

« La lutte que nous menons est une lutte pour des changements profonds, une lutte pour la démocratie. Ce n’est pas une lutte partisane, mais une lutte pour sauver notre pays », a lancé Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition, dans son message.

Pour elle, la manifestation de ce samedi est très importante. Et donc, il appartient aux Togolais de le démontrer à travers une forte mobilisation dans les rues dans toutes les préfectures du Togo.

« Nous vous invitons à ne pas écouter le régime. Nous vous invitons à ne pas vous laisser manipulés par tous les moyens qu’ils déploient. Ils (Ndlr, le régime et ses collaborateurs) ne lésinent pas sur ces moyens-là. Ils vont même jusqu’à créer des sites qui diffusent des fake news, c’est-à-dire des informations fausses. Cela ne nous étonne pas, parce que nous connaissons leurs méthodes. Nous ne baisserons pas les bras », a indiqué Mme Adjamagbo-Johnson.

Elle est allée jusqu’à pointer du doigt l’une des contrevérités distillées dans l’opinion nationale par le régime. Il s’agit de faire croire aux Togolais que leur cause n’est pas défendable, et c’est la raison pour laquelle les médiateurs se seraient dessaisis du dossier togolais. « Je vous dis que c’est faux », a-t-elle ajouté.

« Nous devons sortir plus massivement que jamais. Nous devons sortir pour leur dire que ça fait 51 ans que nous vous subissons, ça fait 51 ans que vous retardez le développement du Togo, ça fait 51 ans que vous jouez avec le destin du Togo, eh bien, nous voulons que vous partiez… Sortons nombreux pour la manifestation qui aura lieu non seulement à Lomé, mais aussi dans toutes les préfectures », a-t-elle appelé.

S’agissant de l’interdiction des manifestations de l’opposition à Mango, Bafilo et Sokodé, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson indique que ce sont des subterfuges utilisés par le régime de Faure Gnassingbé pour nuire à l’opposition et au peuple togolais.

« Ils ne veulent pas que nous allions à Mango, Bafilo et Sokodé. Qu’à cela ne tienne, ils allèguent qu’il y a des risques pour nous de mener des actions de mobilisation. Mais nous nous engageons, nous nous préparons de toute façon à y aller dans les jours à venir », a-t-elle promis.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here