Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson : « La Cour constitutionnelle sert les intérêts d’un homme »

1149


La réaction de la Coalition des 14 partis de l’opposition, dans la rue pour la révision du cadre électoral avant l’organisation de toute élection entre autres, ne s’est pas fait attendre à la suite de la publication du communiqué de la Cour constitutionnelle qui a appelé le gouvernement et la CENI à organiser les législatives dans le délai.

« La Cour constitutionnelle vient de donner la preuve qu’il faut déverrouiller les institutions de la République », a indiqué, à notre Rédaction, la Coordinatrice de la Coalition, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson. Pour cette dernière, il est dommage que la Cour prenne cette position au moment où la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est dans un processus pour sortir le Togo de cette crise.

« Ceux qui ont fait cette sortie devraient savoir en réalité qu’on n’a pas de problème de délai. Ils devraient se le dire. Au moins, s’ils avaient un peu de considération pour la CEDEAO, pour le processus qui est en cours, ils ne feraient pas cette sortie », a-t-elle ajouté.

Cette réaction de la Cour constitutionnelle démontre une fois encore qu’elle n’est pas « au service de la République ». « On voit une fois encore que la Cour constitutionnelle sert seulement les intérêts d’un homme, Faure Gnassingbé ».

Dans tous les cas, la Coalition des 14 partis de l’opposition se réunit dans la journée pour faire une sortie et réagir officiellement sur la question.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here