Militaires et Policiers: Les meilleurs ennemis du peuple

Chaque jour que Dieu fait, nous ne cessons de répéter que notre malheur, c’est l’armée, la gendarmerie et la police. Sans elles, le régime qui dure et perdure au pouvoir ne peut réprimer, blesser et tuer les citoyens dès que ceux-ci manifestent le moindre mécontentement. Et pourtant! Et pourtant, quand vous voyez dans nos maisons, dans nos quartiers, dans nos villes et partout dans le pays, les corps habillés cohabitent pacifiquement avec leurs frères civils. Ils causent ensemble, se partagent un verre, regardent des matchs de foot etc.

Loin d’être des tueurs de civils, nos sôdja sont plutôt des gens bien. Et quand ils sont en mission en pays étrangers, ils sont souvent félicités pour leur exemplarité, leur comportement sans reproche.

Nos militaires sont comme un chien errant: au même moment où les passants ont peur qu’il les morde, au même moment ce chien aussi a peur que les passants lui jettent un caillou ou le frappent avec un bâton. Pendant que le civil a peur du sôdja, le sôdja aussi a peur des civils, même si cela semble paradoxal. Il a peur d’être dénoncé, d’être stigmatisé, d’être agressé…

Non seulement il a peur des civils, mais le sôdja togolais a très peur de l’armée et de la police. Cela peut paraitre curieux, mais il a plus peur de l’armée que nous les civils. Nous autres civils, nous pouvons critiquer. Nous pouvons mê-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.