Message du Dr Antoine RANDOLPH au peuple toglais lors de la manifestation de la Diaspora togolaise à Fribourg le 13 Janvier 2018

60

MESSAGE DU Dr ANTOINE RANDOLPH AU PEUPLE TOGOLAIS LORS DE LA MANIFESTATION DE LA DIASPORA TOGOLAISE A FRIBOURG LE 13 JANVIER 2018

Chers compatriotes et chers amis de l’Organisation « AKTION BLEIBERECHT », Bonjour !

Mesdames et Messieurs

Je voudrais tout d’abord saluer les organisateurs de cette manifestation, les remercier de m’y avoir invité et les féliciter pour sa bonne organisation,
Je salue toutes les sœurs et tous les frères de notre Diaspora réunis ce jour du 13 janvier 2018 à Fribourg, à Berlin ou ailleurs dans la diaspora et aussi nos compatriotes de l’intérieur pour commémorer le 55ème anniversaire du lâche assassinat du Père de l’indépendance de notre pays, Président feu Sylvanus OLYMPIO lors du coup d’Etat militaire du 13 janvier 1963 commandité par la France . Ce fut le premier coup d’Etat en Afrique contre un président démocratiquement élu ! Nous nous inclinons devant sa mémoire pour lui rendre un vibrant hommage et lui exprimer notre profonde reconnaissance d’avoir su organiser et canaliser les forces patriotiques pour les conduire à la victoire !

Cette victoire fut volée par un groupe de militaires dirigé par Eyadéma Gnassingbé le 13 janvier 1967 lors d’un putsch et finalement confisquée le 14 avril 1967 par le même Eyadéma Gnassingbé qui régna 38 ans sans partage. A sa mort en février 2005, l’un de ses enfants, Faure Gnassingbé, lui succéda dans un bain de sang et, depuis, s’accroche au pouvoir grâce au régime dictatorial et mafieux hérité de son père.

Le cas de notre pays est devenu un problème que nous cherchons depuis longtemps à résoudre pacifiquement. Et cela paraissait très difficile à bon nombre de nos compatriotes qui préféraient dès lors s’en accommoder car« le problème du Togo, ce n’est pas que la mafia soit au pouvoir, car la mafia est le pouvoir » Mais impossible n’est pas togolais car depuis presque 6 mois, le peuple togolais est debout et participe à de gigantesques marches pacifiques et citoyennes tant sur toute l’étendue du territoire que dans la diaspora. Ces manifestations de contestation du pouvoir autocratique sont sauvagement réprimées dans une violence hystérique.

Je tiens à saluer encore ici le courage et la détermination sans faille de la population en marche, les forces démocratiques de la société civile, les responsables des 14 partis de la coalition et toute la diaspora démocratique debout comme un seul homme pour soutenir la lutte de libération de notre peuple et la conduire à la victoire, cette victoire confisquée que nous voulons reconquérir. Je salue respectueusement la mémoire de nos martyrs tombés dans ce laps de temps, au champ d’honneur, sous les coups de matraques et les balles de la soldatesque et de la milice de la dictature cinquantenaire et démoniaque du régime RPT/UNIR

Ce qui se passe depuis 6 mois dans notre pays n’est pas une simple crise sociopolitique pouvant déboucher sur un compromis après un quelconque dialogue mais c’est une phase importante dans notre lutte de libération nationale qui engage le présent et l’avenir de notre nation permettant ainsi au peuple de prendre son destin en main. Nous devons intégrer et développer en nous l’esprit de résistant car nous combattons une dictature ; nous ne nous opposons pas à un régime libéral. Il ne s’agit donc pas de procéder à une redistribution de cartes entre les différents sujets de la classe politique mais de redonner la voix et le pouvoir au peuple pour accomplir des transformations profondes et radicales dans le pays afin de surmonter les défis de la mondialisation et des siècles à venir. Le pays se meurt ! Nous devons donc nous forger un mental de gagnant pour le sauver et le remettre debout !

Pendant 50 ans, la communauté internationale et la mafia internationale ont soutenu sans réserve l’Etat voyou dirigé par des militaires et le clan Gnassingbé de père en fils! Dès que le peuple a commencé à tousser en août dernier elles poussent ses représentants à dialoguer avec le dictateur Faure Gnassingbé qu’elles avaient préalablement armé. Or la toux est un acte réflexe salutaire qui permet aux poumons d’éliminer leurs impuretés. Faure Gnassingbé est la grosse saleté qui empêche le Togo de respirer. C’est pourquoi le peuple exige son départ immédiat. Il ne peut y avoir de dialogue que si son départ est le principal objectif des négociateurs, sinon s’en abstenir ! Car tout dialogue avec un dictateur aboutit toujours à un accord de dupes ! On négocie seulement avec un dictateur que s’il est sérieusement ébranlé et qu’on veut lui donner une porte de sortie honorable !

La résistance doit justement se réorganiser et mener une lutte implacable contre Faure Gnassingbé et sa dictature pour les ébranler complètement. Je pense qu’elle devrait se doter d’une structure centralisée à son sommet qui intègrerait les forces combattantes de l’intérieur et de l’extérieur. Cette structure aurait un bureau exécutif provisoire qui dirigerait la lutte et ferait office de Gouvernement Provisoire de Transition ; une commission d’experts rédigerait le programme de transition. La Résistance structurée aurait alors un visage et marquerait sa volonté de gouverner !!!
Par ailleurs, l’axe principal d’une lutte non-violente est la Désobéissance civile et l’Insoumission à l’autorité illégitime du pays. Toutes les autres stratégies viennent se greffer sur cet axe. Plus rien ne doit servir à accorder une quelconque légitimité à Faure Gnassingbé !

Maintenons le cap car nous sommes près de la victoire ! Le régime crapuleux et mafieux du RPT/UNIR doit voler en éclats. Faure Gnassingbé est immoral ! Il a commis de nombreux délits dont : crimes contre l’humanité, crimes économiques, détournement de fonds publics, corruption etc..

Le régime RPT/UNIR exploite à l’insu du peuple du pétrole offshore depuis de nombreuses années. Les preuves sont là, les compagnies incriminées sont connues : ENI et Brenham Oil & Gas-Corp. VINCI veut aussi sa part en 2018 ! Beaucoup de sources sont concordantes comme celle d’US. Departement of Energy pour prouver que le pétrole est réellement exploité. Le démenti de la BCEAO et de la banque de France est nul. C’est vraiment du brigandage ! Un crime ! Le Togo produit aussi de l’OR, du Coltan/ Uranium et autres métaux. Et le scandale du phosphate togolais, 4ème réserve mondiale !!!

C’est pourquoi le peuple demande et exige le départ immédiat de Faure Gnassingbé pour mettre fin au brigandage économique et à la criminalité au sommet de l’Etat et dans le pays !

Chers compatriotes ! Nous sommes dans une situation de non-retour ! Gardons le Cap et restons unis quelle que soit la perversité de l’adversité, quels que soient les sacrifices supplémentaires à consentir! La Patrie bienveillante vous sera reconnaissante ! La Joie approche! Le futur est radieux !

Gloire éternelle à nos martyrs ! Vive le Togo libre ! ABLODE !

Fait à Fribourg, le 13 janvier 2018
Dr Antoine Randolph

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here