MEET : nouvelle année, nouvelles revendications

Après la LTDE, la SEET (la Synergie des Elèves et Etudiants du Togo), l’un des mouvements estudiantins qui a fait bouger beaucoup de ligne est monté au créneau ce lundi. Objectif: présenter sa nouvelle plateforme revendicative.

Le Mouvement pour l’épanouissement de l’Etudiant Togolais (MEET) demande à l’autorité de soutenir les mouvements et associations estudiantins. Car dans la sous-région, ces mouvements sont accompagnés par leur gouvernement.

Autre revendication, la classification de la licence LMD au même titre que la maîtrise classique conformément à l’accord de 2011, la suppression de la disposition fixant le plafond d’achat de crédit à 65, la réhabilitation des laboratoires dans les facultés de science, l’augmentation des bourses et allocations de secours et la reprogrammation des Unités d’enseignement fondamentales. Aussi il demande que la construction des infrastructures prenne en compte les personnes en situation de handicap.

Le MEET a toutefois salué les efforts entrepris par les autorités universitaires entre autres « la construction de deux nouvelles Agora, le grand chantier de bitumage des artères en cours de réalisation, la dotation de la grande bibliothèque universitaire par de nouveaux livres, l’installation des reposoirs et la rénovation du restaurant universitaires », a cité Komlan Honoré ADOUGO, président du MEET.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.