Match retour Togo-Comores demain à Lomé : Taire les chamailleries et pousser les Eperviers à la victoire

Match retour Togo-Comores demain à Lomé : Taire les chamailleries et pousser les Eperviers à la victoire
@FTF

Ce mardi 10 septembre, les Eperviers du Togo affrontent, à Lomé, les Cœlacanthes des Comores en match retour de la phase préliminaire pour la qualification au Mondial 2022. Le match aller à Moroni s’est soldé par un score nul d’un but partout. Ce premier match des Eperviers devant leur public à Kégué (après la traversée du désert), se joue dans un contexte particulier.

L’ambiance actuelle autour de l’équipe nationale n’est pas festive. Les chamailleries, parfois légitimes ont pris le pas sur l’essentiel. Le sélectionneur Claude Le Roy de plus en plus contesté. Mais pour ce match décisif, l’idéal serait que les uns et les autres mettent leurs états d’âme de côté pour pousser les ambassadeurs à la victoire.

On le rappelait, les Eperviers du Togo ont été contraints au partage des points vendredi dernier au stade de Moroni par les Comores (1-1). Le Togo jouera sa qualification pour la phase de poules des éliminatoires du prochain mondial demain 10 septembre au stade de Kégué. Ce match est d’ailleurs le premier pour les Eperviers devant leur public à Lomé depuis le fiasco de la phase qualificative de la CAN passée.

Ce match à Kégué est capital. Les Eperviers seront, sauf un cataclysme, dirigés par Claude Le Roy. Ce dernier n’est pas en odeur de sainteté avec le public sportif, mais a toujours la confiance de ses employeurs. Il n’a pas échappé lors de ses dernières apparitions publiques aux huées des supporters qui exigent sa démission. Ce n’est pas le lieu de faire un procès à qui que ce soit. Mais il va de soi que l’enjeu de ce match devrait transcender toutes ces divergences. Quel sera l’état d’esprit des joueurs qui ont naturellement besoin du coup de pouce du public, lorsqu’ils seront assaillis par des huées et des sifflets demandant plutôt la démission d’un individu, le sélectionneur en l’occurrence?

A l’évidence, le résultat ne plaide guère en la faveur du sorcier blanc. Mais, l’heure est au soutien aux Eperviers qui reste notre bien commun. Les hommes passent et passeront à la tête des Eperviers, mais l’équipe nationale demeure. Ce match est celui de la reconquête. C’est l’avis de l’ensemble des joueurs qui lancent un appel à une union sacrée autour de l’équipe.

« Avec ce match, nous ferons la paix avec le public, il y a longtemps qu’on n’a plus offert de victoire à notre public et les joueurs sont conscients de ce qu’il faut faire ce mardi. Nous demandons aux Togolais de nous soutenir », a lancé le milieu de terrain Atakora Lalawele à la veille de la rencontre. « Il va falloir que tout le monde soit derrière nous. Il nous faut un stade en ébullition. C’est le meilleur moyen pour nous encourager et de ce fait mettre la pression sur l’adversaire. Nous, on va tout donner pour intégrer les poules. Nous sommes sûrs que la victoire ne peut pas nous échapper… », a renchéri Mathieu Dossèvi.

Nous sommes à quelques heures de ce rendez-vous fatidique. Avec une victoire éclatante, on peut encore rêver d’un renouveau du football togolais. Mais pour y parvenir, le public doit jouer sa partition en apporteant son soutien indéfectible aux joueurs. Eux aussi sont invités à honorer la tunique nationale. Quant au sélectionneur, il doit aussi prendre la mesure de l’enjeu et faire des choix judicieux.

Shalom A

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.