Manganèse : test grandeur nature à Nayega

739

La société britannnique Keras Ressources contrôle 85% de la Société Générale des Mines (SGM) qui elle même dispose d’un permis d’exploration de manganèse à Nayega (nord du Togo).

Nayega a le double avantage de disposer d’un fort potentiel et d’offrir des coûts d’extraction assez bas.

Selon les études géologiques réalisées sur 92.930 hectares, les valeurs de manganèse vont jusqu’à 39%, supérieures aux estimations de départ.

Le manganèse est utilisé pour la préparation d’alliages comme l’acier, l’aluminium, les piles électriques ou les engrais.

Keras a annoncé lundi dans un communiqué avoir obtenu la permission d’entreprendre un programme d’essais métallurgiques d’échantillonnage en vrac.

Les travaux comprennent le traitement de 10.000 tonnes par un important producteur d’alliages à base de manganèse, afin d’évaluer la qualité du minerai dans ses installations de fusion.

Le test, estimé à 1,5 million de dollars, est entièrement financé par l’utilisateur final.

‘Au cours des derniers mois, nous avons engagé des discussions constructives avec le ministère des Mines et d’autres organismes réglementaires au Togo sur la façon de faire de Nayega une mine rentable. L’accord donné pour l’échantillon en vrac à grande échelle est un pas significatif dans les discussions avec les autorités’, a indiqué Russell Lamming, le directeur général de Keras.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here