L’organisation d’élections à la place d’un dialogue scandalise Me Dodji Apevon

41

Dans une sortie sur une radio privée de la place jeudi, le président des Forces démocratiques pour la République (FDR), Me Paul Dodji Apevon a déclaré que « les solutions dont a besoin le Togo, ce n’est pas l’organisation d’un référendum, des législatives ».

A l’en croire, il faut un dialogue qui permettra de trouver des solutions idoines aux problèmes togolais, organiser une transition qui s’occupera des élections dignes de ce nom. Le pouvoir, selon lui, est dans une fuite en avant en continuant l’organisation de ces élections, avec la mise en place des 38 Commissions électorales locales indépendantes (CELI).

Pour lui, le régime en place joue à un jeu dangereux en faisant fi de la crise politique et des difficultés que connaît le pays dans les autres secteurs avec des grèves répétitives des travailleurs.

Il lance tout de même un appel aux dirigeants de la sous-région. « On ne peut pas demeurer dans cette situation de flou, de confusion totale de ni paix ni guerre. Que les chefs d’Etat qui ont pris l’engagement de ne pas voir le Togo brûler s’investissent réellement », a déclaré Me Paul Dodji Apevon.

A l’endroit de Faure Gnassingbé, il lui demande de faire tout pour que le dialogue qu’il a annoncé soit ouvert. « Qu’est-ce que ça leur coûte d’accepter la médiation Ghanéenne et Guinéenne ? », a-t-il demandé.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here