Loi de Finances 2021: quand la discipline du budget réduit le train de vie de l’Etat

Le budget 2021 devrait permettre au Gouvernement de poursuivre les actions de riposte en vue d’atténuer l’impact de la pandémie à Coronavirus sur l’économie de notre pays tout en continuant la mise en œuvre des réformes structurelles visant la stabilité du cadre macro-économique. Ses priorités portent sur la budgétisation des engagements qui ressortent de sa feuille de route  traduite dans la Déclaration de politique nationale le 02 octobre dernier devant les députés.

Lire aussi:Togo: quand les dépenses militaires ne font pas partie des dépenses d’investissements publics

Le budget de l’Etat qui ressort du projet de la loi de finances, exercice 2021, est projeté à 1.521,6 milliards de francs CFA en charges et ressources. Les recettes budgétaires enregistrent une baisse de 27,1 milliards de francs CFA pour s’établir à 839,6 milliards de francs CFA, soit une baisse de 3,1% par rapport au budget 2020. Cette baisse est portée essentiellement par les dons programmes qui ont diminué de 78,6%.

Les dépenses budgétaires sont passées de 1.129,6 milliards de francs CFA à 1.120,4 milliards de francs CFA, en régression de 0,8% imputable essentiellement à la baisse des dépenses en atténuation des recettes.  Les dépenses en capital enregistrent une baisse de 13,2% pour s’établir à 431,4 milliards de francs CFA, due notamment à la non reconduction en totalité des dépenses engagées dans le cadre de la lutte contre la covid-19.

Les opérations budgétaires dégagent un solde dons compris déficitaire de 280,8 milliards de francs CFA, représentant 6,1% du PIB. Ce déficit sera entièrement financé par le solde excédentaire des opérations de trésorerie. Les ressources de trésorerie enregistrent une hausse de 23,2 milliards de francs CFA pour s’établir à 680,4 milliards de francs CFA, soit une progression de 3,5% imputable à la hausse de prévision d’émission des titres publics.  Les charges de trésorerie connaissent une hausse de 5,4 milliards de francs CFA pour ressortir à 399,6 milliards de francs CFA, soit une augmentation de 1,4%.  Il en résulte un solde de trésorerie excédentaire de 280,8 milliards de francs CFA qui finance le déficit du solde budgétaire.

Lire aussi:Loi de Finances 2020: zéro taxe sur les voitures électriques au Togo

Financer les projets prioritaires 

Pour réaliser ses projets prioritaires , notamment dans les secteurs sociaux, le Gouvernement entend poursuivre la politique de réduction du train de vie de l’Etat engagé en 2018 et qui s’est davantage accentuée en 2021 avec un abattement de 20% (soit 11 milliards de francs CFA), opéré sur les crédits de fonctionnement de tous les ministères et institutions, abondant ainsi les dépenses en capital.   Par ailleurs, un accent particulier sera mis sur le respect de la discipline budgétaire, le renforcement du contrôle à priori et le suivi de la capacité d’absorption des crédits liés à l’investissement.

Et pour  garantir la soutenabilité des finances publiques à travers une amélioration du recouvrement des recettes et une maîtrise des dépenses, le Gouvernement maintiendra  une stratégie budgétaire prudente en 2021.

Dans sa recherche de l’efficacité et de l’efficience des allocations budgétaires, le Gouvernement appliquera la budgétisation axée sur les résultats avec l’opérationnalisation des budgets-programmes dans toute l’administration publique pour compter du 1er janvier 2021.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.