Les grands enjeux de la session plénière

125

L’Assemblée nationale met les petits plats dans les grands pour accueillir mardi de nombreux invités étrangers à l’occasion de l’ouverture solennelle de la session parlementaire ; la première depuis les élections de décembre dernier.

Plusieurs représentants de Parlements africains seront présents pour cette cérémonie.

La nouvelle Assemblée, largement renouvelée, devra rapidement rentrer dans le vif du sujet avec l’examen des réformes institutionnelles et constitutionnelles.

L’essentiel du projet porte sur une limitation du nombre de mandats présidentiels (deux de 5 ans chacun) et l’introduction du scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Les débats devront s’achever par une adoption dans un délai raisonnable sachant que l’élection présidentielle doit théoriquement se dérouler au premier semestre 2020.

Ces réformes avaient été à l’origine de la crise politique déclenchée en août 2017.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here