« Le Togo, seul pays de la sous-région où il n’y a pas encore eu alternance », Brigitte Adjamagbo-Johnson

183

Copyright / Image alome.com

Selon les propos de Me Yawovi Agboyibor du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), parti membre de la Coalition des 14, le dossier de la crise politique togolaise a échappé au contrôle des acteurs togolais et est désormais entre les mains de la CEDEAO. Pour sa part, la Coordinatrice de la Coalition, Brigitte Adjamagbo-Johnson accorde son entière confiance à cette institution.

« Mon pays le Togo reste le seul pays de la sous-région où il n’y a pas encore eu alternance pacifique après 51 ans d’indépendance. Moi je suis confiante, la CEDEAO ne se trompera pas et je ne crois pas que les autres présidents élus proprement prendront le risque de rallumer un brasier dans la sous-région, alors que d’immenses tâches nous attendent pour faire reculer la misère et la pauvreté partout dans la sous-région », a-t-elle confié dans les colonnes de La Manchette N°020 de ce mardi 6 juin.

Plongé depuis le 19 août 2017 dans une crise sociopolitique dont la fin ne se dessine pas encore, il semblerait que le Togo ne pourra seul sortir de ce guêpier. Selon Brigitte Kafui Adjamgbo-Johnson, également Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), parti membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est entrain d’élaborer une feuille de route qui sera par la suite imposée aux acteurs politiques togolais pour une sortie de crise.

Rappelons que des émissaires de la CEDEAO ont rencontré le samedi 2 juin dernier les protagonistes de la crise politique (opposition, pouvoir en place et gouvernement).

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here