Le Togo réévalue son PIB et définit une nouvelle année de base

Le Togo réévalue son PIB et définit une nouvelle année de base

(Togo Officiel) – Le Togo dispose officiellement d’une nouvelle date de base pour son Produit Intérieur Brut (PIB). Réuni mardi en conseil des ministres à Lomé, le gouvernement a adopté les résultats des travaux du rebasage, menés depuis 2018.

L’opération, qui a consisté en un changement de l’année de base des calculs et en une application des nouvelles méthodes statistiques internationales, retient désormais l’année 2016.

Le Produit intérieur brut de cette année, sous le Système de Comptabilité Nationale (SCN) 2008, passe ainsi à 3 574,4 milliards de FCFA contre 2 618,1 milliards de FCFA suivant le SCN 1993, soit une réévaluation de 36,5%.

Selon le Comité qui a procédé au rebasage, « ce niveau de réévaluation du PIB en 2016 est imputable principalement à l’amélioration des sources de données avec une large couverture des cibles, surtout des activités informelles qui n’étaient pas suffisamment prises en compte dans l’ancien système (SCN 1993) ». Également, poursuit-il, « il est l’effet des nouveautés apportées par le SCN 2008 dans la prise en compte notamment des marges commerciales et de transport, de la recherche et développement ainsi que des services d’intermédiation financière indirectement mesurés ».

Avec ce rebasage, le PIB nominal s’établit ainsi 3 951,4 milliards FCFA en 2018 et 4 230,6 milliards de FCFA en 2019, contre respectivement 2 979,6 milliards de FCFA et 3 216,8 milliards de FCFA. Pour 2020, les prévisions actualisées laissent transparaître 4 399,9 milliards contre 3 322,3.

Des incidences sur la dette….

Cette réévaluation induit une amélioration au niveau de plusieurs critères de convergence. Le taux d’endettement se situe ainsi désormais à 51,9 % en 2019 contre 68,3 % dans l’ancien système de comptabilité, et les prévisions révisées pour 2020 font ressortir un taux d’endettement de 51,8% contre 68,6% initialement estimés.

… et le taux de pression fiscale

En revanche, le taux de pression fiscale est passé de 20,8 % à 13,6% en 2019 et de 21,1% à 14,6% en 2020 (en prévision) pour une norme de 20,0% au minimum.

Avec cette opération, le Togo rejoint des pays comme le Nigeria, le Ghana, le Bénin, la Sierra Léone, le Burkina, le Niger, le Sénégal, la Gambie ou le Kenya, qui ont également révisé les méthodes de traitement de leurs comptes nationaux et redéfini une nouvelle année de base.

Une rencontre devrait être organisée conjointement dans les prochains jours par les ministères de l’économie et de la planification, afin de mieux expliquer les contours et enjeux de ce rebasage.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.