Le Togo, pays numéro 1 en Afrique en termes de mobilité électrique

Vendredi dernier à l’hôtel 2 Février, M Auto Electric Mobility, la société de fabrication de véhicules électriques au Togo implantée dans la zone industrielle d’Adétikopé, a présenté à la presse ces trois gammes de motos électriques. Il s’agit du « Chap Chap », « M Electric » et « Commando ». Cette cérémonie de présentation des produits de M Auto a été marquée par la présence du ministre Foli Bazi Katari en charge de l’Environnement.

Soutenue par le Fonds de transformation et d’industrialisation de l’Afrique (ATIF) qui détient 85% des actions, M Auto est la plus grande entreprise de véhicules électriques en Afrique par nombre de motos sur la route et par montant des fonds sécurisés en un record de 3 mois d’exploitation, une étape si importante !

La société compte plus de 2000 motos déjà vendues et en circulation, plus de 3 millions de km parcourus et plus de 2,500 commandes certifiées et en attente de livraison. Sa mission est de donner accès à des solutions de mobilité électrique innovantes et durables afin d’améliorer la qualité de vie de leurs clients.

M Auto, une solution contre la pollution de l’air

Aujourd’hui à l’heure où toute la planète se mobilise contre le réchauffement climatique, et la pollution de l’air, les produits de M Auto, totalement électriques, sont très appréciés. Le ministre Foli Bazi Katari en charge de l’Environnement ne dit le contraire.

Dans son intervention au cours de cette cérémonie, le ministre n’a pas manqué de rendre hommage au chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a rendu possible l’installation de cette entreprise au Togo dont la vision cadre avec la mise en œuvre du Plan de Mobilité Verte (PMV) inscrite dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

« Avant tout propos, je tiens à remercier son excellence Mr le Président de la République, Faure Gnassingbé, pour sa vision et son appui dans le domaine environnemental. C’est grâce à son leadership que cet investissement est possible au Togo. Aujourd’hui nous commençons par voir les fruits. (…) La raison de ma présence ici s’inscrit dans le cadre du projet P35 qui a trait à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans la feuille de route gouvernementale, le gouvernement s’est engagé à mettre tout en œuvre pour que d’ici 2025, au moins 3% des véhicules en circulation au Togo soient des véhicules électriques. Et M Auto accompagne le gouvernement dans ce sens. Aujourd’hui le Togo est le pays numéro 1 en Afrique en termes de mobilité électrique », a indiqué le ministre Katari.

A l’en croire les engins de M Auto sont une véritable solution contre le phénomène de pollution de l’air au Togo, surtout à Lomé : « Comme vous le savez, on distingue plusieurs véhicules dans notre pays. Et les motos sont aujourd’hui les plus importantes. On retrouve les motos partout dans les villes, aussi bien à Lomé qu’à l’intérieur du pays. Selon les experts, 1 litre d’essence produit 2,5 kg de CO2 et avec aujourd’hui plus de 600 000 motos thermiques au Togo, les effets négatifs sont considérables sur l’environnement. Je pense que pour lutter contre le phénomène de pollution de l’air dans nos villes, nous devons privilégier ces engins de M Auto qui garantissent l’air pur. Vous savez que si cet air pur est pollué, nous allons faire face à des maladies respiratoires comme nous le constatons dans nos centres de santé actuellement. Personnellement, je souhaite d’ici 20 ans toutes les motos à base d’essences disparaissent de la circulation ».

M Auto s’inscrit également dans cette vision ambitieuse du ministre en charge de l’Environnement. La mise en œuvre du Plan de Mobilité Verte (PMV) est une réelle inspiration pour la start-up. C’est justement dans cet esprit que M Auto souhaite inscrire ses activités afin d’aider à une diminution drastique des émissions de gaz à effet de serre et promouvoir une mobilité plus vertueuse au Togo. Les motos électriques Commando, par exemple, évitent les émissions équivalentes à celles d’une moto thermique (5 tonnes de CO2 par an) et les stations de recharge centralisées de M Auto s’appuient sur des réseaux solaires captifs.

La mobilité électrique abordable a donc un rôle majeur à jouer dans la réduction des émissions de carbone en Afrique et le ministre en charge de l’Environnement a clairement démontré sa grande volonté de faire du Togo un pays plus vert et plus durable. M Auto souhaite ainsi travailler dans l’optique de rendre possible cette ambition grâce à des véhicules électriques non polluants, construits en Afrique et pour les africains.

M Auto s’engage aussi à assurer la transition énergétique et à s’approvisionner en énergies renouvelables à au moins 95 % dans l’ensemble de ses activités, de la fabrication à la recharge des batteries.

Rappelons que M Auto est une entreprise leader dans le domaine des véhicules électriques qui propose la « mobilité en tant que service » sur le continent africain. Actuellement opérationnelle au Bénin et au Togo, ses solutions de mobilité économiques et pratiques sont une grande source d’attraction sur le marché et favorisent la durabilité environnementale en Afrique.

Source : icilome.com