‘Le Togo n’a rien à se reprocher’

0
369

Lors des questions orales à l’Assemblée jeudi, des députés ont demandé des éclaircissements sur la concession accordée au Groupe Bolloré au port de Lomé et sur la construction du 3e quai assurée par l’opérateur logistique français.

Bolloré a réalisé un investissement sur fonds propres de plus de 150 milliards de Fcfa pour le 3e quai. Quant à MSC (Lomé Container Terminal), il a investi 300 milliards pour la construction de la darse et , a rappelé Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Contrairement aux informations laissant entendre que Bolloré dispose de conditions très favorables au Togo, le ministre a indiqué que la société s’acquittait de toutes ses obligations fiscales et contractuelles. 14 milliards versés au titre de l’impôt et 84 milliards payés au port de Lomé à titre de redevance.

Ninsao Gnofam a également indiqué que la concession de 35 ans accordée au Groupe Bolloré était logique compte tenu du montant de l’investissement.

Le Togo n’est pas concerné par l’instruction en cours en France, a indiqué le ministre. 

Vincent Bolloré a été mis en examen en avril dernier pour ‘corruption’, dans une enquête sur les conditions d’attributions de ses concessions portuaires en Afrique de l’Ouest, notamment au Togo.

‘Si les autorités judiciaires françaises demandent au Togo de coopérer, il coopérera. Nous n’avons rien à nous reprocher, a martelé M. Gnofam.

Republic Of Togo