Home Société « Le Togo doit subir une réinitialisation mentale collective »

« Le Togo doit subir une réinitialisation mentale collective »

0
483
Fovi-Katakou-1.jpg

Une étude de la société togolaise, et les questionnements sur le pourquoi l’alternance tarde, nous amène à explorer le comportement quotidien de chacun de nous.

Les réactions des uns et des autres, nous poussent à dire que la société togolaise est composée des hommes et femmes à mentalité :

Virus

Parasite

Ver destructeur

J’ai longtemps refusé l’idée de ces mentalités primitives de notre société en lui attribuant à la dictature et à la misère.

Ou dès fois à l’exagération car pour beaucoup, leur discours quotidien c’est l’Homme est ci, cela ….

J’ai eu à faire un débat avec un homme politique pour comprendre la psychologie collective togolaise de lutte .

Il m’a parlé de la nature méchante du togolais.

Les quelques pas dans l’engagement citoyen actif , nous montre à chaque niveau ces mentalités primitives qui caractérisent les togolais.

Personne ne vous a tenu la main pour être un engagé.

Mais , si vous cherchez à créer un environnement propice aux autres pour qu’ils ne subissent pas les mêmes difficultés, c’est là où vous verrez ce qu’est la nature togolaise.

Avec cette nature du togolais, vous tenterez de dire , qu’on a pas besoin d’accompagner un homme ou femme pour réussir ou lutter.

Mais que pouvons-nous faire sans une ressource humaine de qualité ?

Quand nous étions à l’université, les gens dénigraient devant nous les leaders avec des faits et arguments non vérifiables.

Mais aucun d’eux n’est capable de nous accompagner à devenir les leaders qu’ils veulent pour le peuple togolais.

Des gens sont très virulents envers les leaders de l’opposition, mais mettez-les dans un regroupement pour une action collective. Vous allez les découvrir dans trois mois , six mois , au plus trois ans , ce qu’ils sont vraiment.

Des gens crient que les leaders ne tracent pas la voie aux plus jeunes. Eux ils ne cherchent que pour eux .

La personne qui crie fort, si vous avez l’argent, une connaissance pratique nécessaire pour la lutte essayer de l’accompagner, au plus trois ans si vous ne vous en débarrassez pas , vous risquez de sombrer.

Finalement, nous nous rendons compte que notre société est constituée des hommes et femmes aux mentalités de virus , parasites et de vers destructeurs .

Des femmes et hommes togolais , ne luttent pas .

Si vous les voyez autour d’un leader, c’est qu’ils ont leur calcul ou ils sont en mission.

Et généralement ceux qui viennent détruire l’image, la crédibilité d’un leader, ce sont toujours les proches collaborateurs.

Quand ils commettent leur salle besogne pour leur propre intérêt ou pour la mission de l’adversaire. Et s’ils veulent montrer ce qu’ils disent, c’est toujours une catastrophe.

Quel changement en profondeur pouvons-nous avoir si nous sommes dans une société où des gens refusent de s’auto-construire pour devenir un citoyen modèle dont ils parlent toujours ?

La seule chose que des gens pensent faire pour s’en sortir c’est de s’approcher de ceux qui par leur propre courage, audace tracent une voie de lutte ou de réussite

Et après ils deviennent une parasite, un virus , un ver destructeur.

Toute personne en lutte pour un Togo meilleur , prospère et libre , doit prendre conscience de ces différents états d’âme des togolais.

C’est ce qui va permettre d’identifier rapidement les prototypes des hommes et femmes qui constituent des freins, obstacles pour une entreprise, un projet collectif, une lutte de libération.

Une fois identifiées, ces personnes doivent être écartées sans état d’âme.

Toute personne qui s’approche de vous doit être analysée à chaque seconde sur tous les plans.

Car une lutte de libération, c’est la mort , la prison, la perte en quelques secondes de sa réputation qu’on a mis des dizaines d’années pour la construire.

Est-ce que nous allons simplement identifier et écarter les femmes et hommes virus, parasites , vers destructeurs ?

Pour ne pas subir le même sort que les SANKARA, LUMUMBA pour l’instant nous devons être vigilant et les écartés simplement.

Nous allons faire parallèlement un véritable travail de pédagogie pour montrer en quoi on peut aussi devenir quelqu’un sans penser à nuire , ni détruire l’autre .

L’extrême précarité, le manque permanent font que les gens sombrent dans la haine , l’envie de l’autre.

De même les modèles de réussite que la dictature familiale a créé, font que beaucoup trouver normal de détruire pour son intérêt personnel.

Pour préserver la vie des leaders , des jeunes qui émergent du poison de la jalousie, de l’envie et d’avoir des ressources humaines disponibles pour la lutte.

Nous devons :

Créer un fonds pour :

1- permettre aux camarades qui n’ont pas de moyens , qui sont dans le dénuement total de mener une activité

2- soutenir financièrement de façon régulière les activités de sensibilisation sur le terrain

Identifier pour les camarades en lutte les différents secteurs où ils peuvent investir pour rentabiliser

Trouver des mécènes pour qu’ils viennent en aide de temps en temps à certains camarades qui n’ont pas les moyens.

Créer des évènements pour mettre la lumière sur les autres camarades qui ne sont pas souvent sollicités par les médias. Un documentaire sur eux pour mettre en valeur le travail qu’ils font pour la lutte.

Nous devons de temps en temps aller mener des activités dans les localités des camarades qui ne sont pas très connus . Et là , ça doivent être eux qui vont être l’acteur principal pour l’organisation de l’activité

Pour la réussite de notre lutte , nous devons être plus vigilant, radical et au même moment construire l’humain dans nos relations .

Nous avons déjà un problème avec la violence , la propagande du système . Mais si nous laissons l’envie , la jalousie devenir une arme de destruction de la lutte . Ça va être simplement une perte de temps inutile. Car nous pouvons déconstruire, mettre fin au moins à la jalousie, l’envie.

Nous devons réinitier la conscience collective togolaise pour un prototype nouveau de togolais.

Nous sommes une génération de résultats positifs.

La victoire est la nôtre maintenant.

fovi katakou ( b-a-b-a, RAL )

Nature-Homme-Societe

Source : Télégramme228

Source : Togoweb.net