Le pape François effectue la première visite d’un souverain pontife en Birmanie

C’est sans aucun doute la crise humanitaire des Rohingyas déclenchée par les exactions de l’armée birmane qui est à l’origine du voyage du pape en Birmanie et au Bangladesh, deux pays à large majorité bouddhiste et musulmane.

A Rangoon, François appellera à la paix et à la coexistence pacifique avec les minorités ethniques. Pour l’heure avec la minorité musulmane des Rohinghas durement éprouvée depuis le déclenchement d’une vague de violence sans précédent en août dernier qui ressemble fort à un nettoyage ethnique.

Ils sont plus de 600 000 réfugiés à présent au Bangladesh, entassés dans des camps de fortune, menacés par la pluie et les glissements de terrain. Et leur retour malgré le récent accord signé entre la Birmanie et le Bangladesh est peu probable.

Le pape François devrait avoir un entretien privé avec le chef de l’armée birmane. Celle-ci malgré l’ouverture d’un processus démocratique conserve les pleins pouvoirs, ce qui limite la marge de manœuvre d’Aung San Suu Kyi.

Très critiquée à l’extérieur pour ne pas s’être opposée énergiquement au sort fait aux Rohingyas, le Prix Nobel de la paix rencontrera le pape François, qui en venant dans son pays vient lui apporter son soutien.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.