Le “Mois du Consommer Local”, édition 3, est officiellement lancé

Le “Mois du Consommer Local”, édition 3, est officiellement lancé

(Togo Officiel) – Au Togo, le ton est officiellement donné pour la troisième édition du ‘Mois du Consommer local’. Le gouvernement a procédé vendredi 14 octobre dernier à son lancement, lors d’une cérémonie organisée à Aného.

C’est donc parti pour une nouvelle campagne de promotion et de valorisation des initiatives et potentialités locales, sous le thème du renforcement de la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME). Pour l’exécutif, il s’agit de “stimuler une production nationale de biens et services diversifiés et compétitifs, pour faciliter leur accès aux marchés local et international”, a expliqué le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale.

Une stratégie nationale est d’ailleurs en cours d’élaboration. Une fois validée, elle devrait permettre “de renforcer les capacités des acteurs de la promotion de la consommation locale, réduire les importations de certains biens, augmenter les exportations des produits finis et semi-finis afin de réduire le déficit de la balance commerciale”, a poursuivi Kodjo Adedze.

En marge de la cérémonie, deux nouvelles applications conçues par de jeunes développeurs togolais ont été dévoilées : ‘Nam Asia’, une plateforme de communication sur les prix plafonnés par le gouvernement, et ‘Togo Gnim’, la plateforme digitalisée du Hall du consommer local, destinée à renforcer la visibilité des produits Made In Togo et offrir des possibilités d’e-commerce.

Pour rappel, le mois du ‘Consommer local’ est une initiative de la Commission de l’Uemoa, pour encourager la transformation des produits primaires et redresser la balance commerciale des États membres de l’union par la réduction des importations. Selon des données du ministère du commerce, les deux premières éditions ont eu des retombées bénéfiques sur les acteurs de la chaîne de la consommation locale : hausse du chiffre d’affaires, renforcement des effectifs dans plusieurs secteurs (agroalimentaire, cosmétique, habillement notamment), amélioration des circuits d’approvisionnement ainsi que des normes de qualité et de packaging.

Lire aussi:

La consommation locale a son logo

Source : RepubliqueTogolaise.com