Le forum national sur le foncier est un folklore, selon Togbui Dagban-Ayivon IV

0
378

Pour réfléchir sur les problèmes fonciers et leur proposer des solutions, le ministère en charge de l’Habitat et du Cadre de vie a organisé un forum sur la problématique dont les travaux ont pris fin le 21 avril dernier à Lomé. Mais Togbui Dagban-Ayivon IV, lui, estime que c’est « une diversion ».

Le contradicteur Togbui Dagban-Ayivon IV, chef quartier d’Adakpamé Apéyémé, urbaniste de formation, ne croit pas du tout à un quelconque effet positif de ce forum sur les problèmes fonciers.

« C’est une diversion de l’opinion en créant un semblant d’atelier ou de rencontre pour qu’on se dise attention, il y a quelque chose qui se fait », caricature celui qui est également un militant actif du Comité d’action pour le renouveau (CAR).

Selon lui, bien que crié sur tous les toits, le code d’urbanisme « n’a jamais été adopté. De même, on a crié qu’il y a eu ce forum, mais il n’a accouché que d’une souris », rapporte telegramme228.

Il ajoute que « la justice ne règle pas le foncier, mais c’est lorsque le foncier engendre des conflits qu’elle intervient ».

Comme King Mensah, artiste de la chanson, il propose qu’une société immobilière de caractère public soit créée pour acheter les terrains mis en vente et les revendre ensuite.

A.H.

www.icilome.com