Le prophète Maranatha Moungongoa dans un état critique à la prison civile de Lomé

0
710

Visiblement, le prophète Maranatha Moungongoa n’est pas au bout de ses peines. Selon le Mouvement Martin Luther King (Mmlk), ce dernier serait actuellement dans un état critique avec des difficultés respiratoires, nécessitant des examens cardiovasculaires dans un centre de santé appropriés.

L’information a été donnée par le MMlk à travers un communiqué dont copie vient de nous parvenir. A l’en croire, le prophète Maranatha Moungongoa, détenu depuis le 24 juillet 2014 avec sa femme, a fait un malaise dans la nuit du 26 avril dernier dans sa cellule de la prison civile de Lomé.

« Malgré une perfusion sur place et son bref transfert aux urgences CHU SYLVANUS OLYMPIO et à la Clinique Biassa où le prévenu n’a pas eu de réels soins avant d’ être reconduit à la prison civile de Lomé sur ordre de qui personne ne sait, il est évident à l’heure actuelle que sa santé ne s’est guère améliorée », indique le communiqué.

Pourtant, selon le Mmlk, le prophète souhaite être traité à la Clinique Biassa, mais sa demande a été rejetée par l’administration pénitentiaire. Ce qui est déphasage avec l’article 16 de la constitution Togolaise : «Tout prévenu ou détenu doit bénéficier d’un traitement qui préserve sa dignité, sa santé physique et mentale et qui aide à sa réinsertion sociale. Nul n’a le droit d ’empêcher un prévenu ou un détenu de se faire examiner par un médecin de son choix ».

Se référant à ce droit constitutionnel, le Mouvement Martin Luther King (Mmlk) estime que le prophète ne devrait plus être gardé à la prison civile de Lomé. Il exige donc son transfèrement dans un centre de santé pour des soins.

Aussi, convie t-il les autorités judiciaires, pénitentiaires et les responsables médicaux de la prison civile de Lomé à œuvrer d’urgence pour mettre la vie prévenu malade hors du danger.

JA

www.icilome.com