Le cynisme au Togo atteint le paroxysme avec le régime

Samedi dernier, le président du parti des Togolais, Nathaniel Olympio est intervenu sur la récente sortie de Charles Kondi Agba à l’occasion des 10 ans du parti ou pouvoir. Et au cours de cette célébration, le président des “sages” de l’Union pour la République (UNIR) a abordé la situation politique du pays. Pour l’ancien ministre, il n’y a plus d’opposition au Togo. A l’en croire, l’entité a abandonné la lutte. Des propos qui font dire à l’opposant togolais Nathaniel Olympio que le pays a atteint le paroxysme avec le régime.

Lire l’intégralité de la réaction du leader du Parti des Togolais

Togo : « Il n’y a plus d’opposition », disent-ils

Le cynisme au Togo atteint le paroxysme avec le régime.

Voilà des gens qui confisquent le pouvoir d’Etat depuis 54 ans, par ruse, par violence, par fraudes électorales, par corruption, par injustice, par privation des libertés et qui se plaignent qu’on le leur rappelle trop souvent. Étrange quand même !

Voilà des gens qui prennent des lois liberticides dans le seul but d’étouffer l’opposition, qui emprisonnent pour leurs opinions, des acteurs politiques, des journalistes, des défenseurs des droits humains et des syndicalistes, et au final se gargarisent de ce qu’il n’y a plus d’opposition. Étrange quand même !

Voilà des gens qui exercent le pouvoir depuis 54 ans, et même depuis 17 ans, et se disent fiers du travail qu’ils font, alors même qu’ils n’ont pas construit un seul hôpital de référence, une seule université digne de ce nom et que les centres de santé sont plus des mouroirs que des lieux de traitements et de guérisons. Ils commencent à peine à réaliser quelques modestes routes et c’est devenu la chanson de leur réussite, alors que ces réalisations sont de qualité douteuse et sont gangrenées par la corruption, à l’exemple de la route Lomé-Vogan. Étrange quand même !

Mesdames et Messieurs de la « minorité qui accapare les richesses » du pays, selon les propres mots de votre président Faure Gnassingbé, vous aurez beau chanter les louanges de votre leader et encenser votre gouvernance, il n’en demeure pas moins que votre politique s’est vautrée dans les bas étages les plus sombres de la pire dictature du continent.

Tant qu’il en sera ainsi, il y aura toujours un Togolais pour vous le rappeler et pour combattre cette politique. Ne vous en déplaise !

Gamesu

#Togo #Dictature #Corruption #Injustice #Démocratie #Liberté

Nathnaiel Olympio

Président du Parti des Togolais

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.